Transformer ses plombs en or

Vous cherchez tous la recette miracle de la transmutation du plomb en or, cette martingale depuis des siècles. Je vous propose de toucher du bout des doigts (après refroidissement) le graal, pardon la pierre Philosophale, rien que pour vous et pour le plaisir avec peu de matériel dans votre cave ou garage. Pourquoi ne pas fabriquer vous-même votre petit lingotin (50 g) ? Un peu à la façon d’une tablette de chocolat … (Suisse ?)

stock lingotstablette chocolats 50g suisse

 

 

 

 

 

 

C’est fou ce que l’on peut perdre comme plombs dans une année de pêche, même en bateau. Voici donc le moyen de les fabriquer vous-même, ce qui vous rendra un peu plus riche… (D’enseignement). C’est déjà un peu être à la pêche !
Tout d’abord comme dans la publicité, pour faire un bon plomb il vous faut : du plomb (ou de l’or pour les plus argentés arff !).

 

plombs bruts divers à fondre pour pêche

Il fond à environ 320°(le plomb). Il vous faut donc aussi un trépied à gaz. Vous pourrez aussi en amont mélanger un bloc avec un peu d’étain (5 /8%). C’est là que toute l’alchimie opère. Inutile d’espérer le transformer le plomb en or j’ai essayé ça ne marche pas.

réchaud chauffage du plomb

Mais par cette méthode vous pouvez parvenir à le faire fondre plus rapidement et à lui garder un certain brillant dans le temps ! Tout ce qui brille… attire le poisson.
Cette recette n’est pas la panacée mais permettra de donner à vos plombs un élixir de jouvence. Il ne s’accrocheront plus à la moindre pierre ou roche et virevolteront dans les océans à la recherche du poisson de votre vie … presque un miracle !

Ensuite, une vieille casserole, et des gants, feront l’affaire. (On retombe sur terre !) Vous pourrez y mettre le plomb jusqu’à le rendre liquide. Surtout jamais d’eau ni d’humidité dans la casserole car c’est extrêmement dangereux (feu d’artifice assuré !)
Prévoyez en matériel : une pince, des serre-joints, un tournevis, un récipient avec de l’eau, une lime, et une pince coupante.

serre joints et pinces pour moules à plombcollection moules à plombs

J’allais oublier l’essentiel : les moules à plombs : grand choix (voir photos) en fonction des besoins. Vous pouvez même avec de vieilles pinces fabriquer des moules à plomb en soudant directement dessus un mini moule en acier préparé auparavant. Etonnant non ?

tenailles spéciales pour couler plombsPréparez vos émerillons barils, ou fabriquez des boucles .

fabrication boucles pour plombs pêche

Les émerillons ont l’avantage de ne pas vriller la ligne en action de pêche. Si vous n’avez pas d’émerillon à sacrifier, vous pouvez aussi le rajouter à la fin du bas de ligne avant la pêche vous pourrez alors interchanger instantanément les poids en fonction des besoins.

Il est préférable d’utiliser plusieurs moules en même temps pour l’optimisation de la fabrication et laisser refroidir pendant que l’on en coule d’autres. Pour refroidir plus vite, vous tremperez les moules dans l’eau.
Il faut au retrait des plombs de leur moule ,les ébavurer à chaud  ou gratter avec un couteau ou une lime.

nettoyage des bavures (1)

N’oubliez pas les gants sinon vous risquez de rester collés sur le moule comme un gâteau pas assez cuit!

plombs coulés dans moule à plombrésultat plombsmini plomb chevrotine

moule à plomb ténia en résine

Vous pouvez aussi réaliser vos plombs avec des moules en silicone.La fabrication maison d’un moule en résine peut s’effectuer grâce à une pâte synthétique proche de celle utilisée par les dentistes .Celle ci résiste à la chaleur répétée du plomb et moins cher que le RTV.Pratique,la manipulation s’effectue sans que la pâte soit adhésive .Vous pouvez fabriquer vos plombs pour pas cher dans la demi heure qui suit le moulage! Il vous suffit d’avoir un modèle de plomb. Elle est comparable au RTV ( 40% moins cher):Il s’agit de Bricopâte.

Ainsi,vous ne craindrez plus la perte de vos plombs en mer.Cela vous permettra de pêcher dans les conditions les plus difficiles comme sur les épaves ou sur les roches par exemple.

Voilà, y’ a plus qu’à ! J’espère ne pas avoir trop « plombé » vos espoirs à la lecture de cet article, réalisé en étroite collaboration avec Jean-François C. ! Je le remercie aussi pour le prêt de matériel et les précieux conseils et astuces. A très bientôt pour d’autres bricolages …

Enregistrer