Guerre des gaules commission Européenne : Pêche du bar

17 janvier  et 31 janvier 2020

Vous retrouverez dans cet article La pêche au bar en 2020 et sa réglementation pour la pêche récréative et professionnelle.

Les ministres de la Pêche des États membres de l’Union européenne se sont accordés ce mercredi 18 décembre vers 6 h du matin ( comme d’habitude..) sur les quotas de pêche 2020 pour l’Atlantique et la mer du Nord au terme d’une longue nuit de discussions et une année tempétueuse? ponctuée de douches froides ou chaudes selon la saison!!

1  )   Pêche professionnelle :

Pour 72 stocks dans l’Atlantique et en mer du Nord: 32 d’entre eux, le quota de pêche est augmenté ou reste le même, tandis qu’il est réduit pour 40 stocks. ((voir article antérieur ci dessous)

Voici les TAC pour la pêche professionnelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

Cas particulier du bar Européen (Dicentrarchus labrax) :

pour  pêche professionnelle :

Au nord du 48parallèle, le conseil des ministres européens sur les Tac et quotas a assoupli la gestion des captures accessoires de bar franc pour les professionnels.

Le stock sud (zone CIEM VIIIa et VIIIb) reste sous gestion nationale, avec un plafond de capture baissé de 5 % et une taille minimale de capture pour les professionnels qui passe de 38 à 40 cm en 2020.

Le tonnage autorisé pour l’ensemble des navires de pêche  professionnels Français ne pourra excèder 2032 T pour l’année pour le bar Européen ( voir arrêté du 17 janvier 2020 de gestion du bar Européen ici)

En janvier 2020 et du 1er avril au 31 décembre 2020, les navires de pêche de l’Union dans les divisions CIEM 4b, 4c, 7d, 7e, 7f et 7h et dans les eaux situées à moins de 12 milles marins des lignes de base relevant de la souveraineté du Royaume-Uni dans les divisions CIEM 7a et 7g peuvent pêcher le bar européen et détenir à bord, transborder, transférer ou débarquer du bar européen capturé dans cette zone avec les engins mentionnés ci-après et dans les limites suivantes:     

  1. a) en utilisant des chaluts de fond , pour des prises accessoires inévitables, d’un maximum de 520 kilogrammes tous les deux mois et de 5 % en poids du total des captures d’organismes marins détenues à bord et prises par ce navire en une seule journée;
  2. b) en utilisant des sennes, pour des prises accessoires inévitables, d’un maximum de 520 kilogrammes par mois et de 5 % en poids du total des captures d’organismes marins détenues à bord et prises par ce navire en une seule journée;
  3. c) en utilisant des hameçons et des lignes, un maximum de 5,7 tonnes par navire et par an;
  4. en utilisant des filets maillants fixes , pour des prises accessoires inévitables, d’un maximum de 1.4  tonne par navire et  par an                                                                                                                                                                       Afin  de protéger le bar sur les frayères en particulier dans notre région sur le plateau de Rochebonne l’autorisation de pêche aux chalut qui existait depuis 1978 vient d’être supprimée .Vous pouvez retrouver le  communiqué de la préfète de région en lien  ici

 

   2)       Pêche Récréative :

  Après une nuit de négociations, le Conseil  a tranché en faveur d’un nouveau quota pour le bar franc européen:

 2 bars par jour et par personne  pour la pêche récréative sur toute la face ouest de la France, de Dunkerque à Hendaye. La taille de conservation reste inchangée à 42 cm pour les pêcheurs récréatifs.

Par contre, la technique de pêche utilisée  semble elle exclusive:

la pêche est SEULEMENT autorisée avec une canne ou une ligne tenue à la main pour le bar européen.

voir l’article complet de la commision Européenne pour 2020 ici

La commission européenne dans  sa parution au J.O. du 31 janvier 2020 précise que la pêche au filet fixe sera interdite en 2020 pour le bar Européen laissant aux états membres de rendre plus strictes ou pas ces mesures…

voir article du 31 janvier ici

Au nord du 48eme parallèle  la conservation à bord du bar franc (Dicentrarchus labrax) sera autorisée  (2 par jour ) du 1er mars au 30 novembre 2020.En dehors de ces période la remise à l’eau est obligatoire.

Au sud du 48eme parallèle  la pêche sera autorisée toute l’année dans la limite de conservation  de 2 bars par jour  et par personne. Au delà la remise à l’eau est obligatoire.

Vous pouvez retrouver aussi mon billet d’humeur pour 2020 en suivant ce lien   avec les commentaires et impressions sur la pêche pour l’année 2020.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

19 décembre 2018

Après une année de pêche particulièrement « houleuse », et de multiples rebondissements,(sur les avis des scientifiques,)la commission Européenne, dans sa réunion ministérielle du 17 et 18 décembre 2018 a rendu sa copie concernant les quotas de pêche européens maritimes pour l’année 2019.

 Les propositions du 7 novembre dernier ont été retenues après d’âpres discussions ( « comme d’habitude »)…; les nuits étant particulièrement longues au conseil de la pêche Européen à Bruxelles.!

Voici les possibilités de pêche pour 89 TAC (taux admissible de capture) dans l’Atlantique et la Manche et mer du Nord:

  • 62 TAC ont été augmentés ou sont maintenus au même niveau qu’en 2018;
  • 22 ont été diminués, dont 5 sont fixés à zéro;
  • 5 nouveaux TAC de captures accessoires ont été introduits pour des stocks dont les scientifiques recommandent un taux zéro de captures en 2019. (ndlr le tableau est à paraître…)
  • Ces TAC de faible niveau ont pour but d’empêcher la fermeture de pêcheries de poissons blancs dans lesquelles ces stocks représentent des prises accessoires inévitables et sont soumis à un certain nombre de conditions, notamment la déclaration de l’ensemble des captures. Toutes les captures non recherchées (taille inférieure, poissons « moches »…) dont il existe des quotas ne devront désormais plus être rejetées et  seront obligatoirement être débarquées dès le premier janvier 2019.
  • Voici les tableaux pour les zones en France des taux admissibles de capture des professionnels (T.A.C) exprimés en tonnes pour ceux en augmentation ou diminution.Je n’ai pas réalisé de tableau pour les quotas inchangés ,il suffit de se référer aux tableaux existants antérieurement.

tableau des quotas de pêche 2019 pêche professionnelle

Je rappelle qu’ici en Vendée, nous nous trouvons dans la zone du golf de Gascogne VIIIa (8a).

  • Concernant le bar franc dans l’Atlantique Nord en France en 2019 (zone 7d,e,h)  : les captures seront mesurées en tonnage exprimées en limites de capture (et non en TAC), sur la base de l’avis scientifique le plus récent; Il a été décidé que les captures autorisées d’avril à décembre passeraient à:
  • 5,5 tonnes / an et par navire pour les ligneurs,
  •  400 kg pendant deux mois pour les chalutiers,
  • 210 kg par mois  pour les sennes,
  • 1,4 tonne par an pour les filets maillants fixes.

          Pour la pêche récréative il sera autorisé le prélèvement d‘un bar franc/jour  du 1er avril au 30 octobre2019 (contre trois mois en fin 2018).( ndlr n’abusez pas quand même… je n’ai pas dit un verre par jour au bar du coin; toujours avec modération,à la commission!!..)

Pour le bar franc pour la pêche récréative dans la zone atlantique sud golf de Gascogne : Bon, Ben ça sera 3bars par jour et par personne pour l’année comme précédemmment .Evitez quand même de le pêcher jusqu’à fin mars …

Journal-officiel-UE-31-janvier-2019

Concernant l’anguille, vous trouverez  en lien dans cette page les nouvelles mesures de protection de l’espèce en petit progrès par rapport aux mesures antérieures suite aux pressions habituelles diverses.

Le but est de veiller à une gestion durable de l’ensemble des stocks de poissons dans nos zones de pêche. La commission Européenne peine à harmoniser la pêche sur l’ensemble des zones en coupant  la France en deux avec une zone de démarcation au 48ème parallèle qui rappelle de bien tristes souvenirs (les poissons ignorant cette notion de frontière ) .Toutefois elle semble timidement commencer à découvrir  l’existence de nombreux pêcheurs amateurs ou récréatifs qui font fonctionner l’économie de toute la zone Européenne …

Vous pouvez retrouver aussi mon billet d’humeur pour 2019 en suivant ce lien . A ne pas manquer…

________________________________________________________________________________________________________________________________

13 décembre 2017

Le couperet est tombé ce jour sur les quotas de pêche pour 2018!

le Conseil  des ministres Européen ,après une nuit de négociation (comme chaque année), est parvenu à un accord politique sur un règlement concernant les possibilités de pêche en 2018 pour les principaux stocks halieutiques commerciaux dans l’Atlantique et la mer du Nord.

 Concernant le bar,le conseil a donc décidé de faire des efforts supplémentaires en autorisant seulement la pêche limitée de certains engins dans ces zones (pour info :zones IVc,VIId,VIIe,VIIh) tout en prévoyant une fermeture de deux mois pour protéger les frayères en février et en mars.

Outre des restrictions limitées pour les professionnels, des dérogations ont été consenties à plusieurs types de pêche pour les captures accessoires», . Ainsi les fileyeurs prélèveront 1,2 tonne de bar par an, les chalutiers de fond 100 kilogrammes par mois (dans la limite de 1% des captures journalières),et les senneurs danois 180 kg/mois et les pêcheurs au hameçon 5 t/an.

La pêche récréative est très  limitée, avec une pêche « No kill  » pêcher relacher toute l’année pour la mer du nord et la manche jusqu’à Brest pour ces zones de pêche( IVc,VIId,VIIe,VIIh) en ce qui concerne le bar franc (Dicentrarchus labrax).IL faudra donc rejeter vivants tous les bars attrapés dans ces zones.

Un abaissement de la limite  de prise quotidienne en diminution pour la pêche récréative est également fixée dans le golfe de Gascogne (zone VIIIa et VIIIb celles qui nous concernent en Vendée et sur le littoral atlantique).Elle est fixée à trois bars par jour et par personne.

Concernant l’anguille, vous trouverez  en lien dans cette page les nouvelles mesures de protection de l’espèce qui semblent pour le moins incohérentes suite aux pressions habituelles diverses.

Golfe de Gascogne:

Pour d’autres espèces ,les stocks de poissons étant en amélioration, il est décidé une augmentation ou un maintien des quotas de pêche.Concernant la sole, dans le golfe de Gascogne, Le quota est remonté de 6 % par rapport à l’année dernière.Par contre la langoustine subit une baisse de 13 % du quota antérieur.Le merlu et aussi en diminution de 7 % dans cette zone. Le bar lui reste inchangé pour les professionnels  !!!!?Pas de moratoire  en février mars !!

Le but est de veiller à une gestion durable des stocks de poissons dans nos zones de pêche. Espérons que cela suffise à reconstituer les stocks de bars dans notre zone. Rien n’est moins sûr…Vous pouvez retrouver mon billet d’humeur pour 2018 en suivant ce lien .(à paraître ndlr).

 

Le 8 novembre 2017

La fin de l’année s’annonce « très chargée »… quant aux quotas de pêche proposés par la commission européenne et validés par les ministres de l’Europe. En effet la commission a fait le 7 novembre dernier des propositions dans un plan pluriannuel de gestion de la ressource pour les poissons de la mer du Nord et de l’Atlantique.

Les 2/3 taux admissibles de capture (tac) devraient être en augmentation ou rester les mêmes et 1/3 sera en diminution. Les TACS  seront déterminés par l’État membre concerné avec les ministres européens pour une réponse les 11 et 12 décembre prochain avec application au  1er janvier 2018.

Les mesures concernant le bar ne sont pas connus encore à ce jour, elles seront seront établies suivant les avis scientifiques du CIEM.

Mais d’ores et déjà on sait que la pêche de l’anguille devrait être bannie dans toutes les eaux de l’union européenne.

La plie( carrelet) en mer celtique, et le merlan en mer d’Irlande et dans l’ouest de l’Écosse seraient carrément interdits de pêche.

 Concernant la sole, encore convalescente dans le golfe de Gascogne, le quota devrait être remonté légèrement de 6 % par rapport à 2017. C’est un peu la même chose pour la sole dans l’est de la Manche (plus 7 %) et le chinchard en Atlantique de l’Ouest (plus 21 %).

Dans ces conditions, nous resterons attentifs à toutes les mesures qui seront prises en décembre prochain.

A suivre…

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire