Maîtrise et assiette en mer

Le comportement de votre bateau sur l’eau est inadapté aux conditions de mer : il ne déjauge pas ou lentement. Il est instable ou tangue dangereusement? On peut corriger l’assiette du bateau et déjauger facilement  avec l’utilisation du power-trim ou trim et, ou l’installation de flaps (hydrofoils), voire en changeant l’hélice du bateau.

  1.  Le power-trim

Ou plus simplement trim c’est un vérin hydraulique qui, actionné depuis la commande de gaz, écarte ou rapproche l’embase du moteur du tableau arrière. Bien manié, il limite les tendances à l’enfournement ou à l’envol du bateau.

Lorsque l’on trime en négatif (vers le tableau) en de ça de la position neutre on augmente la portance, facilitant par là-même le déjaugeage.

À l’inverse lorsque l’on trime positif (au-delà de la position neutre), on relève l’étrave jusqu’à réduire la surface mouillée au tiers arrière de la carène. Le régime moteur augmente et on gagne en vitesse.

 

Un excès de trime aboutit inévitablement à ralentir le bateau à cause d’un effet de ventilation de l’hélice. Rendant par là-même le bateau instable donnant un effet de tangage. On dit alors que le bateau « marsouine ».

Avant d’aborder un virage n’oubliez pas de replacer le trim en position neutre.Pensez aussi à équilibrer le chargement dans le bateau comme en voiture ,cela vous facilitera aussi la conduite.

En résumé :

Par mer calme : le bon réglage correspond un adoucissement de la direction le bateau reste stable lorsqu’on lâche le volant.

 

Par mer agitée venant de face : trimer en négatif permet d’affronter les vagues en profitant d’un effet d’amortissement de la forme avant de la carène limitant donc les chocs lors des retombées dans les creux.

Par mer agitée venant de l’arrière : il faut utiliser le trime positif afin d’éviter à l’étrave de se planter dans les vagues que l’on rattrape inévitablement dans les creux.

2. Les flaps ou hydrofoils :

Jouant le même rôle que le trim il permettent aussi de corriger la gîte. Il jouent le rôle de gouvernail de profondeur à condition que le bateau aille vite. Ils sont le complément au trim.

Vous trouverez ci-après le lien dans la rubrique trucs et astuces vous indiquant le montage de cet outil très peu onéreux qui facilite grandement la navigation.    lien: ici.

 

3. Le changement d’hélice :

Je n’y croyais pas moi-même : les hélices en alu vendues d’origine avec les moteurs de 25-30 cv Mercury, Mariner, Johnson, Honda, Yamaha, Suzuki  ou Tohatsu sont un peu trop grandes (11 pouces c’est marqué sur le coté de l’hélice)Pour entraîner les bateaux que nous utilisons avec du matériel pour la pêche à bord.

Elles rendent difficile le déjaugeage du bateau dès qu’il y a un peu de vaguelettes, augmentant la consommation d’essence inutilement et diminuant mécaniquement la vitesse de celui-ci.En effet dès que la vitesse est en dessous de 20km/h (environ 11noeuds), le déjaugeage ne peut pas s’effectuer .

Plusieurs d’entre nous ont changé d’hélice pour mettre une plus petite de 9 pouces ¾. Nous avons été très heureusement surpris par la bonne tenue du bateau en toutes circonstances. De cette façon on est plus vite rentrés à la maison, ce qui évite d’être à la bourre, et de se retrouver seul à manger à table (snif!…).

D’un point de vue général si vous ne déjaugez pas ou difficilement même avec des moteurs 40-50CV essayez de prendre une hélice juste de la taille inférieure à celle que vous avez cela doit suffire.

Pour le choix de l’hélice il faut retenir qu’une hélice de 15X11 possède un diamètre de 15 pouces pour un pas de 11 pouces. Le pas étant la distance parcourue par l’hélice, en théorie, en une rotation. Cette distance est atténuée par le glissement qui oppose les frottements de la carène à l’avancée de l’hélice.

En tournant, l’hélice est aspirée par la dépression sur la face convexe de la pale (–), puis est poussée par une pression sur la face concave de la pale (++) qui provoque l’avancement du bateau…

La déformation (en rouge ) sur l’extrémité de la pale s’appelle le Cup (cuiller) qui permet d’augmenter de manière artificielle le pas de l’hélice procurant un gain de vitesse.

La pale forme un angle avec l’axe perpendiculaire du moyeu ,c’est le rake .Il peut varier de 5 à 20° pour nos hélices. Le nez du bateau se relèvera d’autant plus avec un angle élevé facilitant le déjaugeage. A contrario,un angle de 0° comme sur le schéma empêchera le déjaugeage du bateau.


Après ces fastidieuses explications techniques, heureusement le changement d’hélice s’effectue aisément en moins de 2 mn en retirant la goupille centrale : et en dévissant l’écrou. (Photo arrière hélice)

N’oubliez pas de graisser régulièrement l’arbre de l’hélice…

Je vous souhaite donc une bonne lecture et si cette ressource vous a aidé, n’hésitez pas à la partager à votre entourage ou sur les réseaux sociaux !

Enregistrer

Enregistrer

3 thoughts on “Maîtrise et assiette en mer

  1. Bonjour, je suis en Première Scientifique et je suis en train de travailler sur mon TPE. Notre sujet est: Les foils et les solutions sur qu’ils pourraient apporter au développement durable de la marine marchande. J’ai trouvé un schéma qui m’aiderait beaucoup à expliquer les hydrofoils sur les moteurs. Autorisez-vous mon groupe et moi à l’utiliser dans le cadre de notre TPE?
    L’image est le schéma sur les hydrofoils sur moteur.
    Merci beaucoup
    Agathe

    • Bonjour, oui vous pouvez utiliser le schéma sur les hydrofoils pour vos cours .C’est le type de modèle que nous utilisons sur nos bateaux ici à St jean de Monts.C’est très pratique pour atteindre rapidement la vitesse de déjaugeage dans la majorité des situations vagues, houle…Les foils améliorent aussi la stabilité des bateaux . Cela nous fait en plus des économies de carburant nous permettant d’aller plus loin avec le même plein car on réduit le régime moteur en optimisant une vitesse de croisière.Vous pouvez aussi citer notre site dans votre rapport(lien?) cela nous fera plaisir de voir l’intérêt que vous portez à notre association pour améliorer la navigation et la pêche en mer.
      cordialement
      Eric

      • Bonjour,

        Nous vous remercions pour votre aide qui nous est très précieuse.
        Bien entendu nous citons toutes nos sources et votre site figurera dans nos productions aussi bien orale qu’écrite.

        Cordialement

        Agathe Esnault

Laisser un commentaire