Utiliser un GPS en mer

Vous êtes nombreux à me demander des conseils pour l’utilisation et le réglage du GPS (global position system) en mer. Il faut d’abord bien choisir son appareil en fonction de ses besoins. Un appareil fixe ou portable, simple ou combiné avec des cartes, pour voguer sur les mers où « tout n’est qu’ordre, beauté, luxe, calme et volupté ».
Pour autant, pour pouvoir profiter pleinement de la poésie Baudelairienne, la tête dans les étoiles (pardon dans les satellites), le nez au vent, il convient de ne pas perdre le nord… et de prendre quelques précautions utiles.

Bien sûr, en mer il doit être étanche.
Plusieurs marques de G.P.S. se partagent le marché : Garmin, Magellan, Lowrance, Humminbird, Furino pour les plus connues.
Nous allons étudier dans ce tutoriel plutôt les appareils mobiles, qui correspondent le plus souvent à nos méthodes de pêche à Saint-Jean-de-Monts. Ils ont aussi l’avantage de pouvoir être réglés à la maison tranquillement et de tenir dans le creux d’une main. Bien sûr, sur ces appareils portatifs les écrans sont plus petits que des GPS fixes.
Actuellement deux marques principales se partagent le marché français avec une nette avance pour Garmin (et Magellan en perte de vitesse) pour les appareils portables. La qualité actuelle de ces appareils est excellente ; les progrès ont été fulgurants ces 10 dernières années.

1° l’installation :
Il faut nécessairement une batterie si l’on veut pouvoir le trimbaler partout. J’ai opté personnellement pour un GPS prévu normalement pour la randonnée (Garmin Dakota 20) après avoir eu pendant de nombreuses années un Magellan explorist. Ils sont bien sûr étanches IPX7. Ces petits appareils sont suffisants (autonomie 12 à 20H avec des piles rechargeables), car il s’agit pour nous essentiellement d’aller d’un point à un autre que l’on aura au préalable marqué. Le montage se fait sur le devant du bateau

sur un support prévu à cet effet (vendu séparément).

Vous pouvez aussi le mettre autour du cou. Certains des modèles GPS Garmin dakota 20,30 ou Garmin GPSMAP 78, GPSMAP78S, GPSMAP78SC (insubmersibles) de même que chez Magellan Explorist si vous en trouvez encore dans les premiers prix, autorisent l’ajout d’une carte marine sur le GPS. Voir tableau comparatif ci après :

2° première mise en service :
Je ne saurais trop vous conseiller avant la première utilisation de l’écran tactile (pour ceux qui ont un appareil de ce type) de rajouter un petit film plastique invisible sur l’écran, qui vous évitera de l’abîmer en mer, le sel et le sable n’arrangeant rien.

L’appareil se localise sur les cartes mondiales en général en quelques secondes en recherchant une douzaine de satellites. Ensuite il vous faut choisir dans le menu déroulant (ou onglets) ou bien sur les pavés tactiles, les réglages de base ou système matérialisés par un engrenage ou une clé plate.

D’autres GPS premiers prix ou plus anciens ne disposent pas de pavés tactiles mais de touches comme sur les télécommandes de TV. La méthode est identique. Comme sur GPS Garmin 72H ou 78,
les flèches droite et gauche permettent de passer aux pavés tactiles (ou touches) suivants. Vous choisissez alors une action à réaliser, les flèches haut et bas et droite gauche faisant dérouler la liste des possibilités pour les actions demandées.
Ne pas oublier de valider après chaque opération en appuyant sur la croix rouge en bas à gauche, »Enter » à droite Touche Gps ENTER(ou valider « ok » au centre). Il s’agit là de régler la langue, la date et le fuseau horaire avec heure d’été, puis les unités de mesure.

Je vous conseille en France le kilomètre plutôt que le mille nautique. Il faut aussi régler l’éclairage de l’écran (presque au maximum il y a beaucoup de luminosité en mer) . L’altitude n’a pas d’importance… en mer !!!


Même chose pour Le Garmin 72 et 78.
Puis activer dans le menu WAAS (wide Area Augmentation System) qui permet de corriger les imprécisions volontaires des satellites américains par des points de repères à terre bien connus.

La précision du GPS est ensuite de 3m. Pour le cap du Nord régler référence nord vrai. Le format de la position sera lui réglé sur :
HDDD ° mm.mmm’ (il s’agit degrés, minutes et millième de minutes ou dix millième de minutes). C’est le système géodésique mondial WGS84.

Cela vous permettra ensuite d’avoir une longitude et une latitude correctement écrite que vous pourrez retrouver sur les cartes papier.

Enfin, il faut vérifier le réglage du compas et mettre les menus les plus utilisés en tête dans votre GPS.

Aller dans configuration /menu principal puis appuyer sur le pavé à déplacer, il sera mis à la place du second pavé que vous toucherez. Vous pouvez aussi mettre à la poubelle les pavés que vous n’utilisez pas.

Pour le GPS 72 ET 78 GARMIN :


1 après avoir appuyé sur configuration
2 appuyez brièvement sur menu principal

3 modifier ordre (gestion waypoint, gestion tracé, calcul itinéraire …) par « Enter »ENTER .
5 cliquer sur le pavé choisi pour le déplacer, il s’allume en orange pour ceux qui ont la TV couleur.
6 « Enter » puis flèche bas ou haut il se déplace puis Valider par « Enter ».

Si vous avez supprimé des pavés involontairement,vous pouvez réinitialiser complètement le G.P.S en suivant ces instructions:

1-      Eteindre le GPS

2-      Positionnez vous dans un coin découvert, en dehors.

3-      Maintenir les boutons suivants : « QUIT » + « MENU » «  ».

4-      Appuyer sur le bouton « POWER » tout en maintenant les boutons « QUIT » + « MENU » «  ».

5-      Lorsque l’appareil se rallume, relâchez le bouton « POWER », et par la suite au bout de 5 secondes, relâchez les autres boutons (Il faut que l’affichage reste sur Garmin).

6-      Le GPS redémarre et vous demande votre pays, entrez les réglages. Votre appareil est réinitialisé.

Attention, cette manipulation est une réinitialisation, donc ceci supprimera peut être toutes vos données utilisateurs (Parcours, waypoints ou adresses enregistrés, réglages etc…).

3° Créer un point d’intérêt, point de repère, jalon, ou waypoint

La création d’un point de repère et la première étape de la navigation au GPS afin de fixer une destination au bateau.

Plusieurs solutions sont possibles :

  1. a) La saisie manuelle

La première méthode est de créer un point ou jalon à partir des coordonnées pointées sur une carte papier. (D’où l’intérêt du GPS portable). L’écran de saisie s’obtient selon les modèles par l’accès à la touche go to,touche garmin find find, où aller , ou par le menu waypoint (WPT).

saisie manuelle point Garmin78 (1)saisie manuelle point Garmin78 (2)

Avec les Garmin 72 et 78 il suffit alors d’aller dans coordonnées et ensuite de taper les coordonnées du point à créer (toujours flèches haut /bas et “enter “) en validant par terminé lorsque c’est fait. Nommer le point immédiatement facilitera les recherches ensuite. On va donc dans le menu principal .ça y est ! Vous allez déjà plus vite. Puis, gestion des waypoints. En appuyant sur“ enter “touche enter garmin on accède à la liste alphabétique. Là vous savez c’est comme pour les sms… !

  1. b) Saisie au curseur

On peut aussi en seconde méthode utiliser le curseur avec le pavé directionnel du GPS sur le fond cartographique.Différentes marques de cartes extraite du SHOM sont présentes sur le marché selon la marque de l’appareil ( Garmin,Lowrence, Humminbird…).C’est  utile si l’on a une carte marine intégrée au GPS. Dans ce cas en se plaçant sur la page carte (Map) et en déplaçant le curseur ou le pavé directionnel jusqu’à l’endroit désiré, on peut ensuite cliquer pour valider le point Repéré sur la carte. Ce procédé graphique est plus rapide mais bien sûr moins précis et moins fiable que la saisie à partir d’une carte papier.

La dernière méthode intermédiaire consiste à créer le point en étant sur place avec le bateau. La position courante sera relevée dès validation du point. Il sera automatiquement numéroté. Il faudra alors retenir le numéro puis de retour à la maison le renommer avec un nom explicite comme un amer, un repère, un nom de poisson. Ainsi dans la liste ultérieure vous vous en rappellerez facilement.

.

4° Retrouver un point enregistré  ou modifier un jalon

Après vérification sur place d’un point (surtout si c’est un bon coin de pêche ou une épave) notez le sur un cahier de bord papier avec latitude et longitude .Ainsi en cas de panne ou de perte du GPS, vous pourrez réutiliser vos points ultérieurement.

A la maison, vous pouvez si vous avez un GPS avec carte intégrée, à partir de votre ordinateur, regarder l’ensemble de vos points sur la carte .GARMIN offre cette possibilité avec un logiciel gratuit qui répertorie tous les points de votre carte avec une vue d’ensemble: Il s’agit de Homeport. Vous pouvez ainsi les modifier et rajouter des icônes ou les supprimer à votre guise facilement en rentrant les coordonnées longitude et latitude et en renommant les points.

Si vous ne disposez pas de carte intégrée au GPS,vous pouvez en allant sur la page d’accueil du site consulter la carte marine Navionics, en zoomant sur la zone qui vous concerne .(en cours d’installation).

carte marine garmin (1)

En mer à partir du GPS on peut aussi faire certaines de ces manipulations en naviguant dans le menu.

Pour se rendre sur un point enregistré, il faut ouvrir le menu ou aller (ou «  go to », « find »)Touche trouver :FIND

pavés menu ou allerliste points intérêt

puis choisir le point, jalon ou  “waypoint“ de votre choix soit :

-ceux à proximité du lieu où l’on se trouve

-soit en recherchant par ordre alphabétique (petit icône ABC en bas écran) à condition de l’avoir renommé au préalable.

5° Suivre une route

Ensuite l’écran de la carte vous propose de suivre une direction à partir de la flèche où vous vous trouvez vers le point de destination. Vous avez un trait ou un pointillé couleur ou pas selon les modèles et les choix lors de la configuration de départ

suivre route

Arrivé à destination, votre GPS vous indique l’imminence du passage du point.

En cas d’inattention lors du trajet et d’écart de route le GPS vous prévient afin de redresser la barre.

Voici un petit tableau explicatif des termes retrouvés sur le GPS  pour suivre une route

Pour visualiser la navigation vers le“ Waypoint “ actif Saint-Jean-de-Monts, l’indicateur d’écart de route (CDI pour course déviation indicator) le GPS étant en mode pointeur on compas (à ne pas confondre avec le compas du bord qui donne le cap compas) il concentre tous les paramètres nécessaires à condition de paramétrer l’affichage à cet effet.

Suivre route GPS Garmin

6°Homme à la mer (M O B)

La fonction MOB (men over board) ou homme à la mer se présente par un bouton séparé sur le GPS (mark ou mob).On l’active en cas de problème, ou de perte d’un homme d’équipage .Cela arrive parfois en naviguant ; véridique je vous assure….. !Sur le GPS 78 de Garmin il faut appuyer sur la touche “ Find “pendant 2 secondes ce qui active MOB.

Il faut immédiatement avoir le réflexe en appuyant sur MOB de NE PAS QUITTER DES YEUX LA PERSONNE TOMBEE A LA MER pendant la manœuvre ( essentiel à sa survie) pour revenir la chercher surtout si il y a un peu de mer .On tombe rarement à l’eau par mer d’huile ou pétole ;quoique ?…! Il y a toujours des plaisantins ; suivez mon regard…

homme à la mer

Le point est immédiatement marqué par le GPS sans autre manipulation ce qui vous permet de revenir sur place rapidement.

7°La préparation de la pêche à partir de l’ordinateur

A partir des points précédemment répertoriés sur le GPS ou sur la carte, il vous est possible grâce à l’ordinateur, bien au chaud à la maison de préparer vos futures sorties de pêche .(Si vous n’avez pas de carte sur ordinateur vous pouvez consulter notre carte Navionics sur la page d’accueil.)

Vous pouvez avec ce logiciel effectuer toutes sortes de mesures et de calcul pour déterminer par exemple la distance d’un point à un autre .Dans notre exemple des corps morts de Saint jean jusqu’à la balise du pont D’yeu :

mesure de distance sur carte

10,8km Le cap à prendre vous est aussi précisé 258,5°

Vous pouvez alors évaluer votre besoin en carburant pour vous rendre sur place .Néanmoins les conditions de mer étant très changeantes parfois, il est de règle de prendre un supplément en carburant de 30% minimum si vous ne voulez pas pousser au retour…(pardon ramer !..si vous avez des rames glup !)

distance et cap sur carte pour un point précis

Ici il s’agit de pêcher sur un « haut fond »une zone rocheuse,des têtes de roches à 2,2km de la cale au cap vrai de 241°.

Vous pouvez aussi choisir de pêcher sur des épaves que vous localiserez avec exactitude au mètre près en arrivant sur place avec votre sondeur complément indispensable du GPS .Il faut se rappeler que les GPS ont aujourd’hui une précision de 3 à 6m et que la rotation terrestre modifie au fil des année un peu les cordonnées fournies par les satellites occasionnant une petite dérive.

heures de marées prévues

Le logciel vous aidera aussi à préparer votre route ,et connaitre toutes sortes d’information, comme les heures prévues de marées et courants, par exemple. Les possibilités sont vraiment très nombreuses .Le but de ce tutoriel n’est pas de vous fournir toute la liste des possibilités, mais de vous donner envie de voir plus loin, ce qui en mer est toujours très utile…

 
Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage ou sur les réseaux sociaux !