Trouver des vers pour la pêche en mer

L’arénicole est le ver roi pour les pêches en surf casting, du bord ou en bateau. D’autres vers marins comme le bibi, ver à tube,la dure, demi-dure, le mouron, ou le ver de sable se ramassent aussi à marée basse. Tous ces vers de mer sont  très recherchés par les poissons lors des marées montantes, ils en sont très friands.

Ces dernières catégories seront plus facilement trouvées en magasin préparés en boîte. car leur présence sur l’estran à marée basse reste très localisée voire aléatoire selon les espèces. Par contre le prix peut être parfois dissuasif. Vous les utiliserez donc avec parcimonie( notre amie bien connue !) ou, si vous n’avez pas d’autre choix.

 Pour les arénicoles, il existe plusieurs familles du ver à œil, au ver noir en passant par le bocard ou ver tube.

                                                                                      

La récolte ou le ramassage des vers de sable se fera essentiellement par 2 méthodes pour ces vers la fourche à dents et la pompe à vers pour les arénicoles.

On choisira des zones bien précises à proximité de l’eau à marée basse avec des coefficients importants si possible. Les zones choisies devront être couvertes d’1 m d’eau au moins à marée haute pour espérer une bonne récolte.

On recherchera les arénicoles dans les zones sablonneuses à la limite parfois avec la vase. Le ramassage s’effectue en se repérant aux tortillons laissés par les vers. Les vers rouges (vers à oeil) sont aussi appelés vers d’eau lorsqu’il sont très petits. Les poissons plats: flets, carrelets, soles  et bars les aiment particulièrement. Toutes les espèces d’arénicoles constituent des petits tortillons de sable en surface.

Le Ver noir fait une galerie plutôt verticale assez longue tandis que le ver à œil effectue sa galerie en U. Il est plus facile à attraper car il ne laisse qu’un tortillon et un petit trou avec une dépression à proximité.(voir photo) Il se situe dans le creux du U entre ces 2 repères.

À la fourche bêche on se placera derrière le trou face aux tortillons. On plante la fourche à fond très peu inclinée. Puis on soulève La motte délicatement sur le côté. On fait la même chose avec la motte suivante à côté du tortillon. En fouillant la motte de sable, on retrouve le ver. Sinon c’est qu’il est resté dans le trou…Il faut rapidement fouiller le sable avant que l’eau ne comble le trou. Les vers à œil (plutôt rouges) s’enfoncent moins dans le sable que les vers noirs.

Pour ceux-ci, on utilisera plutôt une pompe à vers. On a 2 types de pompes avec des diamètres différents 30 mm et 50 mm. On Pourrait penser que pour le fonctionnement de la pompe à vers,plus le diamètre est important plus grande est la chance d’attraper les vers, ce qui n’est pas faux … Mais avec l’augmentation du diamètre on doit pomper plus fort. Mieux vaut dans ce cas être bien musclé. Il est plus confortable de choisir  un diamètre de 30 mm pour bien se servir d’une pompe à vers, que le diamètre plus important de 50mm. Vous aurez compris qu’il ne faut pas se casser les reins avec cet outil. Certaines marques proposent des longueurs variables en fonction de votre taille. Choisissez la taille la mieux  adaptée à votre conformité.

La méthode de récolte des vers est un peu plus technique. Il faut d’abord régler correctement la pompe en vissant ou dévissant le papillon des joints externes. La pompe a vers ne doit pas être dure. Il faut aussi se munir d’un peu de liquide vaisselle afin de faciliter huiler les joints de la pompe à vers avant et parfois  pendant l’utilisation.

On ne travaille que d’un seul bras celui qui tire la pompe, en restant droit. La main maintient la poignée sans bouger. Il faut bien se placer par rapport au trou pour un fonctionnement optimum de ma pompe à vers. Là encore, on repère le tortillon du ver et on se place dos à la mer.

On positionnera le tube de la pompe à une vingtaine de centimètres du tortillon, on incline légèrement la pompe entre 20 et 30 degrés, puis on pompe. Il faut tirer régulièrement sans à-coups et sans être trop violent. Si l’on est trop brutal le ver explose. Lorsque la carotte de sable est absorbée, on la recrache sur le sable et on recommence immédiatement une 2e fois en plongeant légèrement plus profond si l’on n’a pas le ver. Au 3e coup si l’on n’a rien, on passe au trou suivant. Cela ne fonctionne pas à chaque fois, aussi il faudra  peut-être enchaîner plusieurs tortillons pour obtenir les vers.

Concernant les vers à tube,

      

il est plus rare d’en trouver, bien que la façade Atlantique ait les meilleurs gisements avec la Bretagne. Ils sont essentiellement situés sur les zones de débris de coquillages, proches des estuaires et de parcs à coquillages et huitres. Ils se servent de ces débris pour réaliser un tube avec leur mucus pour s’y abriter.  

 Pour cette espèce on privilégie une bêche cintrée longue et fine de jardin pour terrains argileux pour les ramasser car ils font parfois plus de 30cm de long .Leur abri tube est positionné verticalement ou presque, d’ ou la difficulté pour les attraper.C’est aussi un peu sportif .Vous pouvez retrouver dans notre video ci-dessus une  méthode particulière pour attraper les vers à tube.

 Le meilleur moment de la marée pour attraper tous ces vers vivant dans le sable, peut être aussi déterminant. Comme avec les coquillages,c’est à la fin de la marée descendante et au début de la montante qu’il vont vers la surface du sable, permettant de les ramasser plus facilement.C’est à la belle saison où l’on fait aussi des pêches de vers On peut alors faire quelques réserves pour les mauvais jours à l’automne …

Sachez aussi que selon les régions la réglementation impose un ramassage de vers marins ne dépassant pas un certain poids. Ici en Pays-de-Loire c’est 500 g par jour et par personne. Cela représente à peu près 0,5l ou 1/2 dm3.

Pour la conservation de ces vers marins , avant la pêche, vous pouvez vous référer à notre article sur la conservation des appâts ici.

Pour les vers de sable ,rien ne remplacera les arénicoles fraîchement péchés comme appâts .Si vous pouvez en avoir quelques-uns pour compléter vos vers salés ou congelés, ce sera un plus pour votre partie de pêche.

Laisser un commentaire