Réglementation sécurité

Voici le matériel de sécurité nécessaire à bord à embarquer pour la navigation en mer.Vous trouverez aussi des conseils utiles, pour vous faciliter la navigation côtière et avoir l’ indispensable à bord.

L’armement de sécurité des bateaux de plaisance < à 24 M (depuis le 1er janvier 2010) mis à jour au 1er janvier 2019

Quelques  précisions quant au gilet de sauvetage ou E.I.F (équipement individuel de flotabilité) ainsi que sur les dispositifs de repérage et d’assistance:

D’un point de vue général, il doit être « adapté à la morphologie de chacun « .

1)   lorsque l’on navigue seul (à éviter):

le port d’une lampe à éclat sur le gilet porté en permanence est obligatoire même si le bateau est équipé d’une bouée de sauvetage avec feu à retournement.

3 types de dispositifs lumineux existent si votre gilet n’en est pas pourvu il faudra les clipser:

                                                  –  A déclenchement manuel pour les gilets classiques;ce sont des appareils à pile au lithium d’une durée de vie de 4 à 5 ans.

– Pour les gilets à déclenchement prenez un système à déclenchement automatique que l’on placera sous l’enveloppe du gilet,ou sur la patte prévue à cet effet.

– Vous pouvez aussi utiliser des bâtonnets lumineux à base de cyalumine leur durée de fonctionnement devant excéder 6h .Il faut juste disposer d’ une poche de rangement sur le gilet.

Dans ce cas de navigation seul, il est recommandé d’avoir sur le gilet une V.H.F.portative

2) pour tous capacité des éléments de flottabilité (E.I.F.) :

Navigation < 2miles  : EIF de capacité mini 50N , ou combinaison néoprène effectivement portée.

Pour la Navigation Côtière comprise entre 2 et 6 miles : EIF de capacité 100 N mini                                            .

Pour les personnes sachant nager un EIF de 50N ou une combinaison néoprène 50N au moins sont autorisés à condition qu’ils soient effectivement portés.

   navigation > 6 miles : E.I.F. DE 150N à bord par personne     

                                                                                                                                                         

 Dans tous les cas, les enfants jusqu’à 30kg, disposent d’un EIF de 100N mini.

3) Les dispositifs de repérage et d’assistance pour une personne tombée à l’eau:

Depuis le 1er juin 2019,concernant l’armement de sécurité côtier, Il est nécessaire de toujours disposer à bord de la bouée fer à cheval ou couronne, même si tout le monde à bord  porte en permanence le gilet de sauvetage.

Concernant le matériel et l’équipement à avoir à bord pour plus de sérénité (bien qu’il ne soit pas obligatoire dans l’armement côtier des 6 miles ) vous pouvez consulter notre vidéo ludique ci dessous:

                                                                                                     

 

Pour compléter la vidéo ,voici le Contenu d’une trousse de secours parfaite :

Trousse de secours pour navigation en mer

–une pince coupante (à avoir absolument)

– la pince à bec (pour faire sortir la pointe de l’hameçon des chairs pour les Warriors)

–une paire de gants chirurgicaux :en prévoir plusieurs et les enfermer dans un gant

–2 paquets de 5 compresses stériles 7,5 cm par 7,5 cm …laissez tomber le chiffon qui a permis d’essuyer  les graisses et d’éponger le carburant en excès…(sic !!!)

–des pansements étanches de plusieurs tailles

–deux pansements absorbants de taille 10/15 15/25 centimètres connus aussi sous le nom de compresses américaines

–2 bandes de 4 m x 10 cm et de 4 m x 7 cm

–un rouleau de sparadrap

–2 flacons de Biseptine (désinfectant)

–une petite paire de ciseaux

–un briquet à gaz évitez le briquet tempête inadapté pour ce genre de situation…

-Une pince à échardes pour retirer les dards ou les épines d’oursins

– une couverture thermique

–un sac étanche pour stocker l’ensemble à portée de main

Avec ceci, vous pourrez pallier un certain nombre de problèmes que vous pourrez rencontrer en mer. En cas de doute n’hésitez pas à appeler le Cross sur le canal 16 pour la VHF et le numéro 196 avec un téléphone portable. Et bien sûr en rentrant à terre consultez votre médecin!!

                                                                                                                          —————————————————————————————-

Deux notions essentielles ont aussi évolué dans la fameuse division 240 en 2015:

La notion de chef de bord est maintenant limpide(sic!); ce qui n’était pas le cas (euphémisme!). Le Chef de bord est   » le Membre d’équipage responsable de la conduite du navire, de la tenue du journal de bord lorsqu’il est exigé, du respect des règlements et de la sécurité des personnes embarquées ».

La notion d’abri est elle aussi  explicitée, pour éviter les  interprétations » fantaisistes »,voire les hallucinations :

terre en vue

Terre en vue

« Un abri est ainsi un Endroit de la côte où tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment ainsi que des caractéristiques de l’engin, de l’embarcation ou du navire. »

Toutes ces informations sont destinées à vous aider et ne se substituent pas bien sûr à la documentation officielle.Vous pouvez retrouver le dernier décret  reprenant la division 240 ici:

arrété du 6 MAI  2019  actualisé au 1 jUIN 2019

Je vous souhaite donc une bonne lecture et si cette ressource vous a aidé, n’hésitez pas à la partager à votre entourage ou sur les réseaux sociaux !