Trouver une chasse de bars en mer

                                           Repérer les poissons pour pêcher sur les chasses en mer ne s’improvise pas. Pour pêcher bars, maquereaux, chinchards, bonites et maigres il vous faudra un peu de méthode, de matériel et de réactivité. le but du jeu est de pêcher dans un regroupement d’oiseaux marins qui piquent à la surface de l’eau en piaillant et virevoltant sur une zone de chasse.

                                                                                                                                                                                                                            

                                                                                                                                                         Le matériel

Avant de commencer il vous faudra d’abord un minimum de matériel. le Sondeur/G.P.S.  est l’élément indispensable de ce type de pêche qu’il ne faut pas négliger. Nous avons d’ailleurs fait deux petits tutoriels à ce sujet sur ses réglages que vous pouvez retrouver ici pour le G.P.S.   

   et ici  pour l ‘echosondeur

                                 

Ensuite bien sûr, pour la navigation et même du bord, une paire de jumelles sera un précieux allié  pour voir ce qu’il se passe plus loin avant de vous approcher… N’oubliez pas non plus les lunettes de soleil indispensables et polarisantes si possible, vous permettant de voir même à contre-jour assez loin.

Pour ce type de pêche on utilisera une canne polyvalente d’une longueur entre 1,80 et 2,20m (7 à 8 pouces ). Le moulinet sera de taille moyenne série 4000 ou 5000.

Pour les leurres,pour le bar on choisira des jigs, leurres souples, rapalas,..pour pêcher près de la surface et au fond. Leurs poids couleurs et tailles seront adaptés  à la situation du moment selon les espèces de poissons poursuivis par les prédateurs et la profondeur de la chasse.

Principe d’une chasse 

                                           La chasse est représentative de la chaîne alimentaire. Tout débute par un banc de petits poissons fourrage proche de la surface dans une zone riche en plancton et parfois abritée des courants. Ce sont essentiellement  des sardines, sprats, éperlans ou anchois. Ils vont être chassés par un banc de poissons un peu plus gros, généralement des maquereaux. Ce sont les plus rapides à se mettre à table. D’autres poissons comme les maigres ou les bars arrivent ensuite en se mettant en dessous de la chasse pour moins se fatiguer .

En l’absence de maquereaux ou chinchards, ce seront les plus petits bars de 20 à 40cm qui chasseront près de la surface en groupes

Les bancs de petits poissons vont venir jusqu’à la surface de l’eau pour tenter de fuir les prédateurs. J’en ai même vu qui sautaient  jusque dans mon bateau (vraiment …..Sans rire !)

frénésie alimentaire

Frénésie alimentaire

                                                                                                                  

                                                                                                                                                     La recherche du poste

 

                             Si vous ne voulez pas errer en mer pendant des heures, sans rien voir, renseignez vous avant auprès de vos amis pour connaître les mouvements et captures  de poissons des derniers jours. Cela vous permettra de prendre la bonne direction pour votre prospection.

Pensez aussi à recherchez le poisson en priorité à proximité de postes de pêche connus.

Pour avoir plus de chances de toucher du poisson, essayez de pêcher le matin autour de l’aube  et le soir avant le coucher du soleil. L’activité y est plus importante. Si vous pouvez, essayez de trouver des marées, qui correspondent  avec une fin de marée basse, ou un début de marée montante. C’est souvent meilleur moment.

Ne négligez pas non plus, les lever et coucher de lune, dont j’ai parlé dans une précédente vidéo ici.

Il vous reste alors à essayer de trouver des mouettes, sternes, goélands, guillemots ou fous de Bassan, en chasse ou posés sur l’eau.

Dès que vous avez repéré une chasse, ou appelé vos amis en mer pour avoir une direction (c’est pour ceux qui prennent le bateau en marche)…,FONCEZ!

                                

 

Pêcher dans la chasse 

 

                                             En arrivant sur zone, ralentissez bien avant… les moteurs étant très sonores dans l’eau! Le plus important lorsque l’on arrive sur une chasse de bars ou de maquereaux est la discrétion. L’arrivée peut se faire selon le schéma ci-dessous. Plus vous serez discrets plus la pêche durera longtemps. Il est trop fréquent de voir arriver (lorsqu’un ou deux bateaux sont déjà en pêche) un hors-bord au milieu de la chasse coupant brutalement les gaz et générant des vagues. J’en connais personnellement certains, je ne citerai pas les noms…. Il est certain dans ce cas que tous les poissons disparaissent en 30 secondes. La précipitation dans ce cas est très mauvaise conseillère…il vaut mieux prendre son temps pour aborder la zone. Les bars ne s’envoleront pas contrairement à la pensée la plus répandue…

Il faut contourner la zone où sont les oiseaux par un grand arc de cercle.. placez vous pour une dérive  sur la zone de chasse Coupez le moteur.et préparez vous

c’est le vent et le courant qui vous feront passer sur la zone de pêche sans bruit .Le sondeur entre alors en action. vous verrez immédiatement si vous êtes bien placés par rapport aux oiseaux en chasse ou posés. Vous verrez au sondeur des boules de petits poissons près de la surface, et les chasses en cours avec des arcs visible au sondeur .

Il vous restera à ajuster la profondeur de pêche et vous ne devriez pas tarder à avoir des touches.

Ce sont généralement les petits poissons qui sont poursuivis par les bars de petite taille ou de taille moyenne dans la zone proche de la surface.

Les plus gros ,se trouvent à proximité du fond en attente. Ils mangent essentiellement des poissons blessés ou moribonds qui leur parviennent de plus haut en virevoltant limitant ainsi la dépense d’énergie. Ils pourront ainsi emmagasiner des calories plus facilement avant l’hiver pour pouvoir au printemps se reproduire à nouveau.

La pêche à soutenir avec les cannes évoquées plus haut dans ce cas vous apporte de belles sensations. Il ne faut pas hésiter à pêcher proche du fond avec un leurre un peu plus gros et lesté en rapport avec la profondeur du lieu.

Si vous vous trouvez à quelques dizaines de M du poste  convoité, il faut lancer en linéaire avec le risque de tomber sur des poissons plus petits à la descente mais cela est très payant avec les poissons plus méfiants.

Lorsque au  sondeur les signaux  de boule de poissons et arcs se sont estompés ,ne remontez pas tout de suite sur la zone de chasse car les plus gros bars se trouvent en lisière de la zone de chasse parfois éloignés de 50 à 200 M en fonction de la taille de la chasse.

Si il n’y a rien au delà,  refaite une dérive en repérant exactement le point de départ pour vous replacer. Mais n’oubliez pas de contourner à nouveau la zone pour éviter de faire trop de  bruit et effrayer la chasse. Vous trouverez à nouveau les échos au sondeur ,même après plusieurs passages…

Essayez de garder le même axe de dérive ;ce n’est pas toujours évident car le vent tourne parfois et la dérive se modifie inexorablement dans le temps avec la marée…

Dans ces conditions vous arriverez, dans cette pêche sur chasses après  plusieurs passages à réaliser une belle pêche avec des sensations  inoubliables et de bons souvenirs à la clef.

 

Laisser un commentaire