Trouver une chasse en mer

Que l’on recherche des maquereaux, des maigres, ou des bars en bateau,le but du jeu est de pêcher dans un regroupement d’oiseaux marins qui piquent à la surface de l’eau en piaillant et virevoltant sur une zone de chasse.Pour les trouver plus facilement à distance, il faudra se munir d’une paire de jumelles qui vous permettra de les voir à plusieurs km.Vous pouvez aussi avoir à bord une paire de lunettes de soleil polarisantes.Ce seront vos deux meilleurs alliés.

Le joker sera votre téléphone, si il sonne et que l’un de vos amis déjà sur place pense à vous prévenir de l’orgie en cours, (si les poissons lui en laissent le temps ) car les chasses ne durent parfois pas très longtemps…

On retrouve souvent plusieurs espèces d’oiseaux  différentes en chasse : mouettes, fous de Bassan, sterne et  guillemots.Les fous de Bassan et les guillemots sont caractéristiques de très grosses chasses. En s’approchant on peut voir les poissons prédateurs monter  en surface. Dans certains cas le frémissement de l’eau ressemble jusqu’à un bouillonnement. Il y a alors une vraie frénésie alimentaire.

mouettes sur une chasse en surface

Principe d’une chasse 

La chasse est représentative de la chaîne alimentaire. Tout débute par un banc de petits poissons fourrage proche de la surface dans une zone riche en plancton et parfois abritée des courants. Ce sont essentiellement  des sardines,sprats,éperlans ou anchois. Ils vont être chassés par un banc de poissons un peu plus gros, généralement des maquereaux. Ce sont les plus rapides à se mettre à table. D’autres poissons comme les maigres ou les bars arrivent ensuite en se mettant en dessous de la chasse pour moins se fatiguer .

En l’absence de maquereaux ou chinchards, ce seront les plus petits bars de 20 à 40cm qui chasseront près de la surface en groupes

dessin position poissons fond

Position des poissons au fond

frénésie alimentaire

Frénésie alimentaire

Les bancs de petits poissons vont venir jusqu’à la surface de l’eau pour tenter de fuir les prédateurs. J’en ai même vu qui sautaient  jusque dans mon bateau (vraiment …..Sans rire !)

L’activité et les tourbillons créés en surface attirent les oiseaux qui se mettent à plonger dans tous les sens.

Lorsque la chasse est bien établie, les plus beaux bars se mettent  à table. En général, ils restent  à proximité du fond attendant tranquillement que les poissons blessés ou morts leur parviennent virevoltant .Ils pourront ainsi emmagasiner des calories plus facilement avant l’hiver pour pouvoir au printemps se reproduire à nouveau.Il ne faut pas hésiter à pêcher proche du fond avec un leurre un peu plus gros et lesté en rapport avec la profondeur du lieu.

Pêcher dans la chasse 

Le plus important lorsque l’on arrive sur une chasse est la discrétion. L’arrivée peut se faire selon le schéma ci-dessous. Plus vous serez discrets plus la pêche durera longtemps. Il est trop fréquent de voir arriver (lorsqu’un ou deux bateaux sont déjà en pêche) un hors-bord au milieu de la chasse coupant brutalement les gaz et générant des vagues. J’en connais personnellement certains, je ne citerai pas les noms….

Il est certain dans ce cas que tous les poissons disparaissent en 30 secondes.La précipitation dans ce cas est très mauvaise conseillère…il vaut mieux prendre son temps pour aborder la zone.Les bars ne s’envoleront pas contrairement à la pensée la plus répandue…

L’approche étant délicate vous l’aurez compris, il ne faut pas hésiter à s’arrêter bien en amont des oiseaux qui piquent sur l’eau et se laisser dériver avec l’aide du courant et du vent , pour passer au-dessus de la chasse moteur éteint. Quand le bateau a largement dépassé la zone de chasse, reprendre la main, et remonter à la dérive en prenant large (50 à 200 m de la chasse en fonction de la dérive et de la taille de la chasse).

Laisser un commentaire