Tous les articles par amppem

Réglementation pêche mer

Tableau des tailles minimales réglementaires de capture  des principaux poissons de mer et  coquillages  au 1 avril  2024 .

Respectez les mailles, elles correspondent à la première année de reproduction pour la pérennité  des espèces  .

Réglementation pour la pêche au bar en 2024

Au sujet du lieu jaune voir sa règlementation en 2024.

Précision: la taille réglementaire du bar moucheté est de 30 cm. Ce poisson est plus trapu que son cousin sans limite de nombre .

Pour les mesures annuelles des tonnages des professionnels ,référez vous à l’article sur la commission européenne

Ci dessous, le marquage des poissons se fera dès la capture. Exception prévue pour le maquereau,Homard et la langouste.

Ils devront l’être juste avant débarquement.

On peut aussi garder en vivier les poissons que l’on remet à l’eau, en cours de pêche, sans marquage.

                                                                                                                       Tailles minimales autorisées

Meilleures saisons pour trouver les poissons

Voilà les tableaux des meilleures périodes pour rechercher vos poissons favoris.

 C’est valable pour tout le littoral Français: Mer du nord manche, Atlantique et Méditerranée. Bien sûr,quelques exceptions fonction de la température de l’eau,et de l’évolution du climat existent.  Comme les poissons,adaptez vous à la saison.





Pêche à pied:

Au niveau de la pêche à pied  des coquillages, la législation évolue. Elle s’est harmonisée par un arrêté préfectoral du 2 juin 2017 concernant notre littoral.
En Loire-Atlantique,Vendée et  en baie de Bourgneuf, et Noirmoutier,coquillages et huîtres sont limités en poids essentiellement.

Pour l’huître creuse c’est  limité à 60 pièces par personne et par jour jusqu’à 5 kg.

Pour la palourde c’est 3 kg par personne et par jour. Pignons, tellines,olives de mer, sont limités à 2 kg par personne et par jour.

Respectez aussi périodes et lieux d’interdiction de pêche. Utilisez les outils obligatoires. Vous contribuerez ainsi à préserver et pérenniser la ressource pour nos futures années de pêche.

Arrêté du_2_juin_2017 pêche_à_pied_de_loisirs

Après avoir attrapé votre poisson et effectué les mesures certaines espèces  doivent être marquées.

Coupez obligatoirement  un petit bout de nageoire caudale pour le bar, la bonite, dorade royale, lieus jaune et noir, maigre, maquereau, morue cabillaud, et la sole .J’allais oublier le homard présent aussi dans nos régions .

Le marquage des prises, je le rappelle, devra s’effectuer avant débarquement, (pas obligatoirement au moment où l’on pêche le poisson).

Réglementation de la taille des prises à la pêche à pied et en mer :

taille minimale de capture au 01 janvier 2018

taille minimales autorisées poissons et crustacés au 01/01/2022

Engins autorisés par bateau pour la pêche

Concernant les lignes gréées en action de pêche:  Elles seront équipées au maximum de 12 hameçons (un leurre étant équivalent à un hameçon).

Ce tableau est valable pour la mer du Nord, Manche ou Atlantique, .

En Bretagne, Pays de la Loire et Aquitaine, un carrelet par navire et de 3 balances par personne embarquée sont aussi autorisés.

            A suivre : le matériel facultaif à bord (mais bien pratique!)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pêche au lieu jaune

Où  trouver le lieu jaune et quand le pêcher? Voici les techniques de pêche au lieu jaune : à la traîne ,en dérive sur épave, au lancer ramené, au mouillage,ou  au jigs, au shads (leurres souples)?

                                                 Pêcher le lieu jaune

Plus présent l’hiver et au printemps dans notre région, c’est à ce moment que la pêche du lieu,quand les eaux sont froides, est la plus amusante sur les épaves, têtes de roche ou en pêchant en dérive.On trouve  aussi des poissons plus proches de la côte, mais plus petits,voire des juvéniles.




1) Sa vie et Règlementation

C’est un poisson migrateur de la famille des gadidés qui se déplace du Nord au Sud en fonction de la température de l’eau. Dans notre région atlantique on le trouvera plus particulièrement en hiver et au début du printemps. Mais il est aussi possible en été de le trouver à proximité des têtes de roche dans des profondeurs de 20 à 30 m au gré des courants, des mollusques et du poisson fourrage. Il est particulièrement vorace Toutefois à la belle saison il a tendance à fuir la lumière. On le retrouvera donc dans les endroits plus profonds ou plus sombres.

Le lieu jaune a aussi selon les zones de pêche une règlementation différente.Depuis le 01/01/2024 en Atlantique la pêche récréative est fermée du 01/01 au 30/04/2024. De plus , à partir de mai il sera autorisé la conservation de 2 lieus jaunes par jour et par personne.

2) sa répartition

Le lieu,  comme le bar, se trouve sur des plateaux rocheux .Mais aussi des tombants, des épaves et même les zones d’algues…

Bref, là où le fond n’est pas comme ailleurs. Il aime bien se trouver parmi les têtes de roches qui brassent les éléments nutritifs, avec des courants qui font remonter le poisson fourrage.

C’est le lieu jaune qui est le plus répandu sur nos côtes. Ses postes évoluent au gré des saisons. Il apprécie la proximité du fond, dans des grandes fosses Sablo vaseuses. Et c’est en priorité dans ces zones qu’on le recherchera. On peut trouver des lieus jaunes dans des faibles profondeurs de l’ordre de 5 m mais ce sont généralement des petits spécimens.

Recherchez les  plutôt dans des fonds >15 m où les prises sont plus belles. Toutefois les têtes de roche autour de 15 m de profondeur peuvent donner de bons résultats…

3) les moments favorables pour la pêche

Pour les  meilleurs moments pour pêcher les lieus jaunes, on privilégie une mer calme plutôt qu’une mer hachée.

Rien n’étant écrit dans le marbre, les fortes concentrations de poissons fourrage peuvent changer les règles.

L’horaire des marées et la lune ont  aussi leur influence  voir notre article et video ici . Et, pour le lieu comme pour le bar, les heures précédant et suivant l’étale de la basse mer sont les plus favorables. À l’étale on retrouve toujours nos poissons sauve bredouille les tacauds…

Au niveau coefficients de marées pechez selon les techniques utilisées sur des coefficients entre 50 et 70. Des coefficients plus forts peuvent aussi être favorables à l’abri du courant… au bord par exemple. !

Choisissez de toutes façons le moment qui correspondra à des conditions météo  permettant de pêcher sans  risque. Car il vous faudra souvent vous éloigner de la côte pour atteindre des profondeurs où il se trouve.

 4) Les appâts pour le lieu jaune :

 

          a) les leurres

Plusieurs choix  possibles, vous pouvez essayer aux leurres souples (shads) ou aux leurres durs (jigs)

         – les leurres souples très polyvalents:

Les leurres en montage Texan sont très bons, car ils s’accrochent moins au fond surtout lorsqu’on pêche sur les épaves… Leur  tête plombée est séparée du corps en plastique souple.  Changez alors le corps facilement pendant la pêche si un poisson endommage la partie souple.

Ou bien, si vous voulez changer la  couleur du leurre si vous constatez qu’après quelques lancers la couleur fluo orange par exemple ne fonctionne pas…. (N’est-ce pas alain)?

Pour les couleurs, le kaki le rose et le blanc permettent de se sortir d’une majorité de situations.

Prévoyez des grosses bouchées de 15 à 25 cm de long pour ces profondeurs. Il faut quand même avoir un échantillon important, car si après 2/3 lancers vous n’avez pas de touches, il faut changer de couleur.

Les leurres de type sand eel, imitant le lançon fonctionnent bien pour le lieu.  ainsi que les leurres Savage Gear, ou le très populaire Black Minnow de chez Fiiish.

Ce sont de très bons leurres selon les circonstances et les coloris, malgré parfois des prix un peu élevés. Pensez au poids de la tête car en fonction de la profondeur, il faut lester les leurres.

Par exemple si vous pêchez dans les 40 m de fond, il ne faudra pas hésiter à avoir des têtes d’au moins 100 g, voire 120 g. Rappelez-vous que pour atteindre le fond avec de la tresse, il vous faut au moins dans ce cas plus de 15 secondes. Si vous pêchez en dérive avec un petit peu de courant ou de vent, vous serez rapidement éloignés de l’endroit de pêche.

-Les leurres durs ou jigs

Voici les leurres préférés des tacauds pour se sauver d’une bredouille lorsque les lieus jaunes sont absents. Dans le cas d’une dérive qui peut s’avérer  importante, ce sont d’excellents leurres. Car ils descendent rapidement dans les couches d’eau . En fonction de la profondeur, privilegiez au moins 100 g pour 40 m. Pour 20m , 60 grammes peuvent être suffisants. Très pratiques: les formes longues et fusiformes s pour descendre rapidement. Les coloris bleus, blancs et roses rouges fonctionnent bien.

Pour les hameçons, les « Assist hook » ont l’avantage de très peu s’accrocher sur les roches ou les épaves comme les montages texans.

 

           b) les appâts vivants ou morts :

Redoutablement efficaces lorsque votre budget est à la baisse ou que vous avez le temps de vous fournir en appâts. Il trompent encore plus facilement les lieus jaunes. Vous pourrez utiliser avec bonheur tous les vers et gravettes rose ou blanche ou La crevette ( bouquet ici).

Eperlans et les sprats vivants sont aussi en excellente place, avec la fameuse « petite vieille »(sur son banc… de poissons !)

Dans l’absolu, le meilleur est le lançon. Avec la difficulté parfois de se fournir. Essayez aussi d’en congeler sous vide.

On peut aussi utiliser des lanières de maquereaux, seiche ou calamar  incontournables certains jours . Montez le vif, où le mort en pater Noster sur un bas de ligne d’1,5 m au moins. Vous aurez ainsi une bonne présentation à proximité du fond pour éviter les accrochages avec un plomb poire d’au moins 80 /100 g pour les grandes profondeurs…

5) le matériel à utiliser

Testez une canne pas trop longue, autour de 2 m assez nerveuse surtout si l’on pêche en bateau.

Coté moulinet: spinning (tambour fixe) ou casting (tambour tournant) proportionné à la taille de la canne, pas trop petit en cas de profondeur de l’ordre de 40 m ou plus. Il n’y a rien de pire qu’au bout de 3 heures de pêche, de ne plus pouvoir mouliner par ce que l’on a un modèle de série 3000… Et une crampe au bras… Si si ça arrive !!!

Dans les moulinets spinning les séries 5 ou 6000 permettent de se dégager plus facilement des épaves ou roches profondes en cas de touche.

Les tresses (2 à 300 m) seront de l’ordre de 12 à 18/100 pour une descente rapide  sans créer de bannière en cas de dérive importante. Avec une tresse multicolore, changeant de couleur tous les 10 m, vous arrivez à proximité du fond en ralentissant la descente. Et présentez ainsi au mieux votre appât ou votre leurre.

Enfin, utilisez un bas de ligne en fluorocarbone d’ 1,5 à 2 m et de 35 à 45/100 .On evite l’abrasion des roches ou des épaves sur la tresse …

5)Les techniques de pêche du lieu jaune:

Comment pêcher le lieu jaune? Des techniques  variées peuvent convenir à tous les pêcheurs.

En arrivant sur un spot de pêche au lieu ou autres,soyez discrets en faisant  descendre votre leurre progressivement… On est souvent surpris d’attraper un poisson dès la première descente.

   a) le lieu à la verticale en dérive:

C’est la technique la plus utilisée. Vous arriverez sur le poste convoité, en vous plaçant en amont du courant. À ce sujet pour effectuer les dérives vous pouvez consulter notre vidéo sur la pêche sur épave ou la page de notre site.

 – Technique de l’ascenseur :

Récupérez lentement le leurre. Avec les leurres souples,  peu d’animations à faire , il s’agitent au moindre frémissement du courant.

Tentez quand même une petite animation, avec la pointe de la canne, pour donner une action supplémentaire à l’appât. Remontez à mi-hauteur entre le fond et la surface puis laissez redescendre le leurre au fond. Le poisson après avoir suivi la remontée du leurre prend celui-ci a redescente. Variez aussi les amplitudes et les vitesses de récupération.

La touche est en général très légère et suivie d’un poids lourd au moment où le lieu jaune avale le leurre. (comme lorsqu’on accroche une épave, où le fond de la baignoire pour ceux qui s’entraînent à la maison ..sic !)..

Parfois, le poisson ne fait que tirer l’appât latéralement à grande vitesse. Dans tous les cas, il cherchera à se diriger vers le fond. Lorsque vous le remontez ,faites le progressivement par paliers,(même si vous êtes tentés de voir la bête le plus vite possible)  ,ainsi cela lui laissera une chance de repartir dans de bonnes conditions si vous le relâchez.

        b) le lieu au lancer ramené:

Cette technique dite de la pêche à grattée pourra se pratiquer du bord ou en bateau . Elle consiste à prospecter les fonds Sablo vaseux où se trouve en hiver le poisson fourrage.

Les lieux jaunes collés au fond attendent le début du flux marin forçant le poisson fourrage à redescendre pourse protéger du courant . Utilisez plus facilement les leurres souples comme les slugs ou les Worms et ceux qui imitent les lançons. La pêche aux appâts vivants ou morts sera aussi efficace.

les lieux ne se déplaçent que très peu à cette période, ils se nourriront plus facilement à ce moment. L’animation devra être minime car le froid engourdi les poissons.

Rasez le fond et « grattez ». Cette technique est valable au changement de marée. Au-delà de la 3e heure le courant baisse et les touches s’espacent pour s’arrêter.

        c) le lieu jaune à la traîne (lourde):

C’est une technique que l’on utilise lorsque l’on veut passer sur des endroits très encombrés qui recèlent des lieus.

On va traîner une ligne avec des leurres souples dans des profondeurs de l’ordre de 50 m. En faisant  du « rase-mottes » le long des épaves riches en lieus et roches. Soyez 2 en bateau pour pratiquer cette pêche.

Technique subtile:

Il s’agit d’une pêche très subtile de « préretraité »,  vif à la manœuvre. On la pratique sans canne, avec un triangle de traine ou un enrouleur de ligne de traîne  munis de tresse de 2 à 3mm de diamètre (100m mini).

ligne de traine sur épave pour lieus

Vous pouvez retrouver sur ce lien notre technique de pêche à la traîne pour le bar qui est similaire. On traînera lentement à une vitesse de 2 à 3 nœuds maximum.

Le matériel :

– un avançon de plusieurs mètres au moins 10 entre le paternoster et le bas de ligne qui sera d’un diamètre inférieur à la ligne avec anguillons
– un plomb entre 200g et 2 kgs (en fonction de la profondeur et du courant) pour être sûr d’être à proximité du fond.
-des leurres : des aiguillons rouges en caoutchouc ou raglous pour les plus connus.

Le plomb traînera presque au fond et les leurres seront montés en dérivation sur le bas de ligne.

Plus la vitesse du bateau augmente plus le bas de ligne remontera pour survoler les obstacles.

        d) Lieu jaune au mouillage:

Méthode pratiquée par les anciens et méconnue à tort aujourd’hui, Elle utilise les techniques utilisées précédemment pour la pêche en verticale, et au lancer ramené.

Le positionnement:

Si la zone n’est pas trop profonde « amorcez » avec des poissons, comme les lançons qui éveilleront immédiatement la curiosité des prédateurs .Ils finiront par venir presque jusqu’en surface pour manger les lançons ou les morceaux de poissons en perdant toute méfiance.

Pour le mouillage, vous retrouverez des explications dans la vidéo de pêche sur épave dont je vous ai parlé ci-dessus.

Technique:

Pensez toujours à desserrez suffisamment le frein du moulinet. Vous amortirez les départs et éviterez la casse lors d’un accrochage sur une roche ou une épave.

Il faut aussi pouvoir « sortir » le poisson du fond pour ne pas frotter votre ligne sur les rochers. En la maintenant ainsi tendue vous éviterez que le poisson ne se décroche.

Si les poissons sont boudeurs, Un changement de leurre ou de couleur peut suffire à déclencher une touche. Vous pouvez aussi essayer d’autres zones, car les lieus jaunes peuvent être postés en groupe sur une tête de roche spéciale ou une faille du fond.

Il est important de connaître plusieurs postes différents pour les sorties qui peuvent s’avérer parfois loin de la côte.

En résumé:

Le lieu jaune est un magnifique poisson très agréable à pêcher au goût exceptionnel en cuisine. N’hésitez pas à prévoir des sorties de pêche au lieu jaune ou noir à la mauvaise saison pour cet adversaire valeureux.Et bien sûr remettez à l’eau vivants les lieus jaunes que vous ne consommez pas ou qui sont de taille moyenne.

 

 

:

Règlementation 2024: Pêche au Thon rouge et Anguille

Mars 2024 PÊCHE AU THON ROUGE

Concernant la pêche au thon rouge pour cette année 2024 un projet d’ arrêté vient de paraître. Il  précise les conditions d’exercice de la pêche de loisir pour Manche mer du Nord, Atlantique nord et Atlantique sud  et la méditerranée.Vous le trouverez  ci dessous:

Pour la pêche avec conservation du poisson:

un extrait des quotas  annoncés

Les  6887 bagues de marquage pour 2024 représentant un total de 65,075Tonnes (-2T de pénalité)   sont réparties ainsi :

-Collectif des opérateurs et marins professionnels azuréens (COMPA)

290 bagues  (3.1t)

-Confédération mer et liberté:

(FNPP) (FFPM) (FFPS) (FFESSM) (FNPSA) : 6887 bagues (60,175 t)

Pour les pêcheurs non adhérents aux fédérations ,

ce sera cette année 122 bagues (1,8 t) .Elles seront réparties  selon les Directions interrégionales de la mer concernées  :

Atlantique et Manche Mer du nord:

-14 bagues, pour la Direction interrégionale de la mer Sud Atlantique (DIRM SA). 10 bagues sont affectées aux demandes par téléprocédure et 4 bagues sont affectées aux demandes par envoi postal ;
14 bagues, pour la Direction interrégionale de la mer Nord Atlantique Manche Ouest (DIRM NAMO). Dix bagues sont affectées aux demandes par téléprocédure et 4 bagues sont affectées aux demandes par envoi postal.
14 bagues pour la Direction interrégionale Manche Est Mer du Nord (DIRM MEMN). 10 bagues sont affectées aux demandes par téléprocédure et 4 bagues sont affectées aux demandes par envoi postal.

Méditerranée:

-70 bagues, pour la Direction interrégionale de la mer Méditerranée (DIRM MED).  45 bagues sont affectées aux demandes par téléprocédure et 25 bagues sont affectées aux demandes par envoi postal.

10 bagues pour la Direction de la mer et du littoral de Corse (DMLC). 7 bagues sont affectées aux demandes par téléprocédure et 3 bagues sont affectées aux demandes par envoi postal.

Dépôt des demandes:

Les demandes doivent être déposées entre le 5 avril 0H  et le 31 mai  2024 minuit.

La pêche sera ouverte du 12/07/2024 au 11/10/2024  sans interruption, si le quota n’a pas été atteint. Un avis de fermeture du quota intervient dès lors que 80 % du sous-quota aura été consommé.

 

Arrêté thon rouge loisir 2024

Pour le Pêcher-relâcher du thon rouge

La pêche de loisir du thon rouge est autorisée pour la période définie allant du 1er juin 2024 au 15 novembre 2024, sans interruption. La condition est de relâcher le poisson vivant immédiatement après la capture. il faut aussi en faire la demande auprès de la direction interrégionale des mers concernées par votre lieu de pêche.

 

 

13 décembre 2023 : reglementation pêche de l’anguille

D’après le CIEM, L’anguille européenne (Anguilla anguilla) figure sur la liste rouge de l’UICN comme étant en danger critique d’extinction. Le bénéfice des repeuplements de civelles effectués par les pêcheurs pros restent flous en terme de résultats pour la survie de l’espèce.

 

bénéfice des repeuplements de civelles :

Le CIEM reconnaît que les captures en vue d’une remise à l’eau ultérieure pour améliorer la survie peuvent faire partie de mesures de conservation temporaires. Par exemple, lorsqu’il existe des barrages qui empêchent la migration vers l’aval ou vers l’amont des civelles et des anguilles argentées, le transfert à travers les barrières dans la même masse d’eau pourrait être envisagé pour la survie de l’espèce.

Mais, Étant donné que les anguilles d’élevage et les civelles sont toujours capturées dans la nature et qu’elles sont soit définitivement retirées du stock (pour la consommation), soit utilisées pour le repeuplement (et donc pas à des fins de conservation selon la définition ci-dessus), aucune capture à des fins d’aquaculture ne devrait être autorisée.

 

La commission Européenne a acté une fermeture de six mois pour les Professionnels.Sont concernées les zones Atlantiques nord est  (+mer Baltique) et méditerranée pour protéger la majorité des civelles et des anguilles argentées migratrices.On  offre un niveau plus élevé de protection du stock d’anguilles dans les eaux concernées par la fermeture.Chaque pays avant le 31 janvier 2024 choisit la meilleure période pour protéger civelles et anguilles migratrices.

Concernant la pêche récréative

en eau marine et saumâtre, la pêche de l’anguille sera totalement interdite dans ces zones pour la pêche récréative  .Les dates autorisées  pour la pêche professionnelle de l’anguille jaune en mer en Vendée sont fixées ci dessous:

– Du 1er Avril au 30 Juin 2024

 

 

A suivre:  la pêche du congre à la palangre

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Réglementation sécurité navigation en mer

Voici le matériel de sécurité nécessaire à bord à embarquer pour la navigation en mer.

Vous trouverez aussi des conseils utiles, pour vous faciliter la navigation côtière et avoir l’ indispensable à bord.

                                                                                          Matériel nécessaire à bord

en rouge :            obligatoire

en vert   :             recommandé

L’armement de sécurité des bateaux de plaisance < à 24 M ( depuis le 1er janvier 2010 ) mis à jour au 1er janvier 2024

                                Les fusées de détresse

Depuis le 01/01/2022 le vendeur d’engins de signalisation de détresse est soumis à obligation de reprise des engins périmés. Et ceci sans obligation d’achat (art L541-10 du code de l’environnement). En effet, depuis de nombreuses années, il n’y avait aucune solution pour les vieilles fusées en déchetteries, pompiers etc.. oubliées dans votre grenier…

                Précisions  gilets de sauvetage

Quelques  précisions quant au gilet de sauvetage ou E.I.F (équipement individuel de flotabilité) ainsi que sur les dispositifs de repérage et d’assistance:

Adaptez votre gilet à votre morphologie. Et révisez le régulièrement. Puis, changez périodiquement les cartouches de gaz pour les gilets gonflables .

1)   Lorsque l’on navigue seul (à éviter):

Portez obligatoirement une lampe à éclat sur le gilet  en permanence . Et ceci, même si le bateau est équipé d’une bouée de sauvetage avec feu à retournement.

Notez que, 3 types de dispositifs lumineux existent. Toutefois, si votre gilet n’en est pas pourvu il faudra les clipser:

–  A déclenchement manuel pour les gilets classiques. Ce sont des appareils à pile au lithium d’une durée de vie de 4 à 5 ans.

– Pour les gilets à déclenchement, prenez un système à déclenchement automatique .Et ainsi, placez le sous l’enveloppe du gilet,ou sur la patte prévue à cet effet.

– Aussi, vous pouvez  utiliser des bâtonnets lumineux à base de cyalumine, leur durée de fonctionnement excédant 6h .

De plus, disposez d’ une poche de rangement sur le gilet.

Également, en cas de navigation seul, il est recommandé d’avoir sur le gilet une V.H.F.portative

2) Pour tous capacité des éléments de flottabilité (E.I.F.) :

Navigation < 2milles  : EIF de capacité mini 50N , ou combinaison néoprène effectivement portée.

Pour la Navigation Côtière comprise entre 2 et 6 milles : EIF de capacité 100 N mini                                            .

Toutefois, pour les personnes sachant nager un EIF de 50N ou une combinaison néoprène 50N au moins sont autorisés à condition d’être portés.

   navigation > 6 milles : E.I.F. DE 150N à bord par personne

 De même, dans tous les cas, les enfants jusqu’à 30kg, disposent d’un EIF de 100N mini.

3) Les dispositifs de repérage et d’assistance pour une personne tombée à l’eau:

Depuis le 1er juin 2019,concernant l’armement de sécurité côtier, Il est nécessaire de toujours disposer à bord de la bouée fer à cheval ou couronne, même si tout le monde à bord  porte en permanence le gilet de sauvetage.

Concernant le matériel et l’équipement à avoir à bord pour plus de sérénité (pas obligatoire dans l’armement côtier des 6 miles ),consultez notre vidéo ludique .

                                La trousse de secours

En complément de la vidéo ,voici le Contenu d’une trousse de secours parfaite :

–une pince coupante (à avoir absolument)

– la pince à bec (pour faire sortir la pointe de l’hameçon des chairs pour les « Warriors »)

–une paire de gants chirurgicaux . Prévoyez en plusieurs et enfermez les dans un gant.

–2 paquets de 5 compresses stériles 7,5 cm par 7,5 cm …Laissez tomber le chiffon qui a permis d’essuyer  les graisses et d’éponger le carburant en excès…(sic !!!)

–des pansements étanches de plusieurs tailles

–deux pansements absorbants de taille 10/15 15/25 centimètres connus aussi sous le nom de compresses américaines

–2 bandes de 4 m x 10 cm et de 4 m x 7 cm

–un rouleau de sparadrap

–2 flacons de Biseptine (désinfectant)

–une petite paire de ciseaux

–un briquet à gaz évitez le briquet tempête inadapté pour ce genre de situation…

-Une pince à échardes pour retirer les dards ou les épines d’oursins

– une couverture thermique

–un sac étanche pour stocker l’ensemble à portée de main

Somme toute, vous pourrez pallier un certain nombre de problèmes que vous pourrez rencontrer en mer.

En cas de doute n’hésitez pas à appeler le Cross sur le canal 16 pour la VHF et le numéro 196 avec un téléphone portable.

Et, bien sûr en rentrant à terre consultez votre médecin!!

                                                                                                  Evolutions des notions de chef de bord et d’abri

D’autre part, deux notions essentielles ont aussi évolué dans la fameuse division 240 en 2015:

– D’abord la notion de chef de bord est maintenant limpide(sic!).

Antérieurement, ce n’était pas le cas (euphémisme!).

Le Chef de bord est   » le Membre d’équipage responsable de la conduite du navire, de la tenue du journal de bord lorsqu’il est exigé, du respect des règlements et de la sécurité des personnes embarquées ».

Ensuite, la notion d’abri est elle aussi  explicitée.

Afin d’ éviter les  interprétations » fantaisistes », voire les hallucinations :

Terre en vue

« Un abri est ainsi un Endroit de la côte où tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance.

Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment ainsi que des caractéristiques de l’engin, de l’embarcation ou du navire. »

En réalité, toutes ces informations sont destinées à vous aider et ne se substituent pas bien sûr à la documentation officielle.

D’ailleurs, retrouvez le dernier décret  reprenant la division 240 ici:

arrété du 6 MAI  2019  actualisé au 1 jUIN 2019

Pour terminer,  bonne lecture à tous!

Aussi, si cette ressource vous a aidé, n’hésitez pas à la partager à votre entourage ou sur les réseaux sociaux !

A suivre:   que faire en cas de problème en mer ?

Pêche à la traîne en Vendée:technique et matériels

En Atlantique et en Vendée, la technique est couramment utilisée. Nous allons étudier ici plusieurs sortes de pêche à la traîne:

lourdes et légères.

Aussi très apprécié des débutants, elle permet de prendre les premiers poissons avec quelques astuces.

Ensuite, elle peut devenir très technique pour les plus « ferrés » surtout dans la pêche au bar et de la pélamide (Bonite).




1) Traîne légère

                          a) avec leurre:

pêche à la traine avec poisson nageur

Peu de connaissances techniques et assez peu de matériel dans l’ensemble suffisent pour cette pêche .

Canne, moulinet garni et leurre suffisent pour débuter.

Cent mètres derrière le bateau le leurre traînera à une vitesse entre 2 et 4 noeuds.

Ainsi, évoluer entre 0 et 5 m de profondeur permettra ainsi d’attraper maquereaux ,chinchard, bonites, et bien sûr bars.

En outre, en été, on peut, à des vitesse de 3 /4 noeuds attraper des bonites rayées . Si bien que  là ça tire pas mal!

De plus, en ajoutant à l’ensemble une mitraillette (train de plumes ) avant le leurre final vous êtes parés.

Également, petit conseil: les plus scintillantes, sont plus pêchantes dans de nombreuses circonstances .

Ensuite, garnissez la ligne avec de la cordelette 3mm pour le treuil.

De plus, en traîne  50 à 100m seront sortis selon le type et la méfiance du poisson.

Ensuite, après un petit temps d’adaptation, on améliore la ligne en mettant un petit teaser devant le leurre en simuler une chasse (petit poisson chassé par un gros).

   b)avec paravane ou planchette japonaise

                  pêche à profondeur constante:

Pour plus de sensations, pêchez avec le fil en main avec des engins appelés paravanes. Alors, votre  planchette japonaise maintiendra la ligne entre 4 et 25 m de profondeur.

Également, le réglage de la profondeur de pêche pour la paravane est automatique, elle est lestée.

En fonction du poids du lest et de la vitesse du navire, la profondeur varie .

PARAVANE    / Poids Profondeur pêche    VITESSE 2noeuds Profondeur pêche    VITESSE 3 noeuds
100G 10/12 M 15/17M
150G 12/14M 17/20M
200G 14/16M 20/22M
250G 16/18M 22/25M

Pour la planchette japonaise ,la profondeur de nage est plus fonction de la vitesse du bateau (2 à 4 noeuds en général ,4 à 8km/h ) et de la longueur de la planchette:

         TAILLE         PLANCHETTE    PROFONDEUR          DE  PÊCHE
            15CM              4M
            18CM              6M
            21CM              8m
            24CM             10M

De façon à éviter le vrillage et déséquilibre de la planchette,réalisez  le noeud dans la partie incurvée de la planchette,sur le côté opposé à l’émerillon.

Faites un « noeud de pendu » qui se centrera parfaitement sur la planchette.

Lorsque la planchette fait surface un poisson est accroché à la ligne.

pêche à la traîne avec planchette

D’autre part, vous pouvez utiliser les lignes de traînes du commerce ou fabriquer vous-même votre ligne de traîne ,avec les leurres que vous souhaitez.

 Le montage

Montage traîne avec Raglou ou teaser

Personnellement, j’utilise les leurres souples raglou (Ragot ) ou les lançons Red-gill ou delta de flashmer  de tailles et couleurs différentes.

Avant tout, soignez le montage de l’hameçon sur le raglou ou le red-gill.

C’ est très important, pour garder l’hameçon dans l’alignement du leurre. Sinon vous n’attraperez absolument rien même en traînant pendant des heures.

Voici le bon ,et le mauvais montage en photos.

Montage d’une ligne de traîne en vidéo ci dessous:

Notez que la sortie de l’hameçon se fait en dessous du leurre souple et généralement sous le début de la nageoire dorsale.

Montez les hameçons en fonction de la taille du Raglou ou lançon afin d’éviter les vrillages du leurre.

14 et 16 cm…. hameçon N°3/0

12 cm…………                 N°2/0

10 cm………….                N°1/0

6 et 8,5 cm……………….. N° 2

les noeuds:

Pensez à faire des nœuds corrects pour attacher vos raglous ou teaser au corps de ligne. Sinon cela va vriller la ligne et rendre le leurre inopérant.

Pour cela j’utilise couramment le nœud de pendu ou noeud de potence. (Voir schéma ci-dessous).

Avec une boucle sur la ligne de traîne(photo 2).

Cela ajoute un nœud mais évite le vrillage du raglou si l’on se contente de monter le leurre avec un nœud de pendu (coulissant) photo 1 ci dessous.

Montages ligne de traîne avec raglou  et noeud de potence avec ou sans boucle

En utilisant le nœud baril ou le nœud Grinner double, vous éviterez un noeud supplémentaire avant le serrage définitif.

 

Le nœud Albright est aussi réalisable pour éviter d’utiliser un fil supplémentaire.

Pour les fatigués de naissance, ou ceux qui veulent profiter du paysage, en se laissant aller à la contemplation…

Utilisez, ou mieux fabriquer une ligne de traîne.

Poissons recherchés:

  Avec une vitesse de navigation  millimétrée, c’est la conduite la  plus délicate dans cette pêche.!

Et le plus fatiguant :tourner la manivelle pour remonter de temps à autre la ligne de traine.

Pour autant, les surprises ne sont pas rares.

Jean Jacques avec le bar de l’année

Alors, vous tomberez sur des bonites et pélamides, même à dos rayé!

(Ne confondez pas avec le thazard qui ne fréquente pas nos côtes) n’est pas rare.

  Ensuite  vous avez les:

2 )Traînes lourdes

Pêcher à la main avec des traînes fortement plombées  permet de raser le fond.

Cependant, cette technique demande une bonne connaissance du fond marin et une bonne lecture du sondeur.

 En effet, Il faudra passer au ras des têtes de roche pour attraper des poissons qui sont postés .

Pour ce faire, effectuez des tirées régulières, avec le bras et des  relâchements. Puis, accompagnez la redescente du plomb ,comme à la mitraillette.

Car, là ,c’est séance de musculation garantie .

N’oubliez pas changez de bras de temps  en temps  pour avoir des biceps identiques .Hé Hé !!

pêche à la traine avec plombée

Les montages

3 montages sont  à privilégier :

                                       -Le gros plomb :

80 à 100 m en nylon sur une ligne ,à l’extrémité un triangle ou d’un gros pater-noster et le tour est joué.

Ainsi qu’un fil d’au moins 100 centièmes descend vers le plomb (500 g à 2 kg). Puis,  un bas de ligne part de l’autre côté.

Il sera d’environ 30 m, de préférence en tresse de 17/100, puis fil fluo carbone sur les 2 derniers mètres.

                      -Ligne criminelle :

Contrairement à son nom, elle n’a rien d’illégale …

Et même bon marché, cette ligne de traîne est  utilisée dans les zones sablonneuses car  plus discrète.

Par contre, il faut éviter de s’accrocher car le risque de perdre le leurre est important.

La ligne pour cette » pêche à la lince » se compose d’un bas de ligne de 50 à 100 m.

Puis, garnissez de plombs olive de 20 à 50 g tous les 30 à 50 cm .

Tout dépend de la profondeur recherchée et du poids souhaité,puis vers le treuil de cordelette .

Les 20 derniers mètres sont en 35/100éme. Ainsi,  le diamètre augmente progressivement vers le tambour pour finir en cordelette jusqu’à 150/100eme.

Ne manquez pas pour cette pêche dans notre rubrique trucs et astuces la fabrication d’un tambour à enrouleur pour ligne de traîne.

Les plombs peuvent être mis d’un trait ou de manière dégressive comme pour la traîne au groupe.

Préferez un leurre souple moins coûteux à l’achat qu’un leurre dur.

Et pourquoi pas  fabriquer soi même son leurre souple? Pensez alors à avoir le maximum de souplesse dans le leurre (effilé et très souple. !).

Car c’est cela qui déclenchera la touche ! ça doit » flapper » dans l’eau….

                                    Ligne de Traîne pour lieus

                                  

                         – Le Downrigger :

A vous  les grandes profondeurs (plus de 50M) avec la technique du Downrigger:

Cette technique  Downrigger consiste à traîner un vif ou un leurre dans des profondeurs importantes.

 Technique:

Ainsi,  cherchez dans toutes les couches d’eau, jusqu’à 100 m, la présence de poissons.

Un treuil électrique ou manuel est le bienvenu pour descendre le lest assez lourd de 2 à 7 kg en moyenne jusqu’à la profondeur désirée.

Ou alors une bonne séance de musculation avant…

Pour la ligne de traîne on utilise une canne à pêche et un moulinet reliée au treuil par une pince déclencheuse de touches.

Elle maintient l’ensemble solidaire jusqu’à la touche.

Vous pourrez ainsi atteindre les zones de présence de gros bars, maigres,lieus, sérioles, liches, dentis et même pagres souvent présent dans les très grandes profondeurs.

Cette technique est très présente en Méditerranée, moins sur nos côtes atlantiques, bien que son succès soit grandissant.

D’ailleurs  pour le downrigger, on mettra un vif ou un leurre comme appât.

Quitte à essayer une vitesse de traîne  être entre un et 1,5 noeud  au vif, et entre 1,5 nœuds et 2,5 noeuds pour la pêche aux leurres.

Alors, a pince déclencheuse libérera le fil de la ligne de traîne lors de la touche. Et le pêcheur sera alors en contact direct avec le poisson.

Le downrigger est assez difficile à pratiquer, car en fonction de la vitesse du bateau, du courant et du vent, vous risquez d’avoir des difficultés à pêcher régulièrement.

En conclusion:

Pour pratiquer la pêche à la traîne dans les meilleures conditions, jonglez entre les différentes techniques développées ici.

Selon l’endroit où vous pêchez, votre expérience, et celle de vos amis vous sera bénéfique.

Si bien que selon les jours et les conditions vous tirerez votre épingle du jeu.

Seule l’expérience et la pratique régulière de la pêche à la traîne légère ou lourde vous permettront de progresser .

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrera

changer un câble de direction de hors bord

Comment changer un câble de direction de bateau pour une direction hydraulique ? C’est une opération délicate qui demande soin et un peu de matériel en cas de problèmes..

Après des difficultés persistantes pour tourner le volant, le câble de direction donnait des signes de faiblesse.

Pourquoi ne pas changer pour installer une direction hydraulique sur votre bateau. Bien sûr c’est un peu plus cher, mais le résultat s’approche des directions assistées de voitures. On gagne en confort et sécurité.

Démontage de l’ancienne direction :

Pour commencer,si l’axe du volant est grippé,Sortez la disqueuse pour scier l’axe. Cela reste une partie délicate à réaliser.

Ensuite, on démonte le volant!

Puis, démontez la partie moteur en dévissant le gros écrou tenant l’axe de direction, et la barre liée au moteur.

Un kit hydraulique a été commandé selon la marque et le modèle du moteur. Composé de tuyaux ,d’huile, du boîtier du vérin hydraulique sur lequel sera fixé le volant, et du vérin.

De plus, sur la console, retirez les pièces pour pouvoir récupérer l’ancienne direction à l’arrière du tableau.

Après cela, on passe au montage et à l’installation de la direction hydraulique.

Pose de la direction hydraulique:

pompe hydraulique:

Avant de poser la pompe, on utilise le gabarit papier fourni avec le kit.

Fixez alors à l’arrière de la pompe les embouts hydrauliques qui viendront sur les tuyaux.

Pose du vérin hydraulique:

C’est lui qui fera pivoter le moteur. Après la pose des pattes et du jeu de cales fourni, pensez à ne pas trop serrer immédiatement au départ.

Ensuite, on arrive à l’opération du branchement des tuyaux jusqu’au vérin.

Et le passage des gaines hydrauliques dans les cloisons du bateau.

Grâce aux repères couleurs sur les gaines, choisissez par convention un côté bâbord et un côté tribord. Ici nous avons le jaune et le blanc.

Pour passer les tuyaux hydrauliques on utilise l’ancien câble de direction qui est toujours dedans. Pour cela à partir de la console, on y attache une cordelette pour le retour.

Évidemment, parfois cela ne passe pas comme ici ! Il faut ouvrir la trappe de visite pour faire passer le câble.

Ensuite, on raccorde les deux gaines hydrauliques à la pompe derrière la console.

Attention, il faut inverser les deux gaines par rapport à l’arrière.

Ainsi, lorsque l’on tournera le volant d’un côté, le moteur pivotera de l’autre. Cela aura pour effet de vous diriger dans le sens de la rotation du volant.

Remplissage et purge de la direction

Ainsi donc, utilisez alors l’huile fournie dans le kit. Elle est blanche en comparaison avec la rouge des voitures.

Pour faciliter la purge de l’air, placer une durite et un bidon vide sur une des deux purges du vérin. Après cela, ouvrez la purge.

Branchez alors le bidon d’huile sur la pompe hydraulique avec l’adaptateur. Et alors remplissez les circuits !

Après un moment, tourner le volant dans un sens jusqu’à évacuation complète des bulles d’air. Fermez alors la purge.

Faites de même de l’autre côté en tournant le volant dans l’autre sens.

Dès qu’il n’y a plus d’air sur les purges, fermez la pompe.

Prévoyez environ 1,5 l de liquide au total.

Retrouvez toute cette manipulation dans notre vidéo complète

Comme vous avez constaté ce n’est pas forcément évident de réaliser toutes les opérations.

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels proches de chez vous en cas de doute sur vos capacités à effectuer ce montage de direction hydraulique.

Et pourquoi pas réaliser vous-même l’hivernage du bateau ?

 

 

Pêche au bar en bateau

Comment pêcher le bar du bord,des pontons ou estacades, ou en bateau? Les techniques développées ci dessous,souvent astucieuses vous faciliteront la vie.

 Peche du bar en bateau

D’abord,il faut comprendre son mode de vie. On peut alors étudier les différentes techniques qui permettent de le capturer dans notre région. Ces derniers temps, la législation à géométrie variable selon le lieu géographique et celui qui le pêche en 2024 :

2 bars par jour par personne pour La Manche mer du nord .fermeture  en février et mars .

-1 bar par jour et par personne en Atlantique au sud du 48eme parallèle.Pas de fermeture (voir l’article et la vidéo sur la guerre des gaules ici)




1)Généralités :

Appelé aussi  loubine ou loup dans le sud de la France, c’est un poisson de la famille des percidés que connaissent bien nos amis qui pêchent en eau douce. pouvant vivre jusqu’à plus de 15 ans et dépasser les 1 m ,Ils atteignent la taille légale (42 cm) en Mer du Nord Manche  Atlantique vers 4 ans.

(Voir tableau des poids). Ce qui explique les mesures de protection dont il fait l’objet actuellement .

Attention ,ne pas confondre le bar franc (Dicetrarchus Labrax) avec son cousin le bar moucheté (Dicetrarchus Punctatus), plus trapu. Il est reconnaissable à sa robe mouchetée et évoluant dans les zones plus proches de la surface en chasse.la taille légale de capture est aussi différente 30cm.

2) Régime alimentaire du bar

C’est un poisson opportuniste à l’ appétit vorace (quand il a faim !). Avec un régime alimentaire variant entre crustacés crabes, crevettes (50 %), poissons (35 %). Et pour le reste, vers, mollusques voire même des végétaux composent le menu…

Tout est fonction de la saison et de ce qu’il trouve. Recherchez le donc avec différentes méthodes et appâts.

La reproduction du bar a lieu au large en bancs serrés et tourbillonnants et la fécondation est en pleine eau entre janvier et début mai en France en fonction de la température de l’eau. La femelle pond environ 20 000 œufs par kg.

A l’automne avec le rafraîchissement des températures les bars migrent dans des zones plus profondes jusqu’à 100 m.

Dès le printemps les bars retournent vers la côte là où ils ont passé l’été précédent.

Après ce petit rafraîchissement de connaissances nécessaires pour comprendre le poisson, voici comment le trouver

3) Les lieux de pêche en bateau pour le bar

Je serais tenté de dire, partout là où le fond n’est pas comme ailleurs… ce qui résume bien le personnage.

En effet, comme en eau douce… (pour les perches et sandres…).

Il m’a fallu plusieurs années pour comprendre dans cette immensité qu’est la mer, que ce poisson avait les mêmes agissements et habitudes que ses cousins d’eau douce…

Ainsi vous le trouverez souvent:

autour des têtes de roche, au début du tombant, à la base des roches à l’abri du courant, dans les épaves, là où ça brasse dans les rouleaux, aux embouchures des fleuves ou arrivent la nourriture,

dans les ports à l’aplomb et sous les pontons, voire aussi des bateaux de pêche en cas de bredouille!

De la même manière, vous le trouverez au petit matin sur les plages de sable en bordure par eau claire…

Mais aussi  à proximité des parcs à moules et huîtres, à la poursuite des bancs de petits poissons.

Comment attraper un bar ? Rien de plus facile :

il suffit de lancer le bon leurre ou le bon  appât au bon endroit et au bon moment !!!

Je vais essayer de vous faire gagner un peu de temps…

4 ) les meilleurs moments

En fonction des saisons, la pêche du bar s’effectuera en bateau différemment selon la zone de pêche.

Les coefficients de marées jouent un rôle important dans l’activité des bars.

          a) Au printemps

Par exemple, on n’hésitera pas à sortir avec des coefficients 80 à 90 qui favorisent un marnage important et le déplacement des masses d’eau avec du fretin.

D’abord, recherchez le poisson à la fin de la marée montante dans les profondeurs les plus importantes de 10 à 15m.

Ensuite, les 2 premières heures de la marée descendante, on recherchera le poisson dans les zones où la profondeur est moindre.

Contrairement à ce que l’on peut croire, le vent a son importance.

Selon que les Les vents soient  d’ouest ,sud-ouest ce sera favorable sur les gros coefficients. Car l’oxygénation est meilleure,éperlans, anchois.. sont ballottés par le mouvement et le brassage de l’eau.

Concernant les leurres, ceux de petite taille ressemblant au fretin seront préférés. Avant tout, des leurres souples de 15 à 30 g utilisables sur les zones proches de la surface dans les roches.

          b) En été,

Pêchez  le bar sur les coefficients autour de 80 avec la même  notion de renverse de marée descendante  qu’au printemps .

Recherchez les zones de veines d’eau en surface avec fonds de 5 à 10m idéalement  plus proches du bord.

Par  eaux sont claires prenez le au petit matin dans moins d’un mètre d’eau .

Voyez le résultat en vidéo :

          c L’ automne

De même, une très bonne période pour la pêche du bar. La phase d’alimentation est croissante.

La encore,  privilégiez les coefficients de plus de 80 comme précédemment.

Les zones de courant Sablo vaseuses où se trouve encore une flore aquatique ,et les plateaux rocheux immergés parsemés de cailloux offrent de multiples refuges au bar.

Trouvez le sur ces zones propices avoisinant les 15 à 25 m avec des leurres de 30 à 50 g.

          d) En hiver

En période hivernale, moins propice pour la pêche du bar, Il faut trouver les bons créneaux climatiques pour naviguer.

Pour commencer, débutez la prospection à  la renverse de marée sur des zones de 10 à 20 m.

La présence d’épave peut être  aussi un plus.

Alors, pêchez avec des leurres de 50 à 80 g d’une quinzaine de centimètres jigs ou slugs.

5) Les différentes techniques

La pêche au flotteur

matériel:

Alors que l’on pense que cette pêche au bouchon est réservée aux débutants ou aux pêcheurs en eau douce. En fait, c’est une pêche tout-terrain pour tous.

Elle  permet de capturer de nombreux poissons du plus petit au plus gros : Éperlans, maquereaux, gros bars, maigres ou thons.

Selon les poissons recherchés, utilisez une canne de taille de 2,40 m à 2,70 m et de puissance moyenne. Avec un flotteur de 20-50 g,( la plombée étant d’un poids inférieur à 10 g) pour completer.

Le moulinet utilisé sera d’une série de 4 à 5000 de taille moyenne. De sorte que selon le type de poissons visés le matériel sera plus puissant…

Armez le tout d’un hameçon d’excellente qualité au piquant irréprochable, adapté aux appâts utilisés, et bien sûr non rouillé…

On ne le dira jamais assez !

Les appâts utilisés seront:

soit des crabes de roche, des bouquets(crevettes roses), des petits encornets conservés au congélateur.

Ou encore des petits poissons vivants : maquereaux, chinchards, tacauds.

Quelques sardines ou des vers arénicoles ,gravettes ou ver américain compléteront votre panoplie.

Voici quelques montages pour la pêche au flotteur qui, correctement utilisés en fonction des circonstances vous permettront de faire la différence.

Le montage plus classique et le plus simple au flotteur coulissant est celui-ci. Le flotteur sera de 15 ou 20 g afin que le montage soit réparti correctement dans l’eau.

La ligne travaillera mieux dans le courant dans des fonds jusqu’à 20 m maximum. Avec cette méthode, vous pourrez aussi attraper des chinchards, maquereaux, mais aussi des calamars.

Montages crevette pour le bar:

La crevette doit être de préférence vivante car le bar donne coup de  museau avant de l’avaler afin qu’elle se replie sur elle-même puis, il l’ aspire ainsi pour éviter de se blesser avec le rostre.

Vous pouvez aussi utiliser 2 crevettes mortes pour jouer sur l’effet de masse. Le bas de ligne doit être assez long entre 1 et 2 mètres.

De même,vec cette technique, on attrape aussi des sparidés.

Le flotteur sera aussi l’occasion de mettre d’autres appâts délicats. Essayez aussi au crabe mou qui fait partie de son alimentation habituelle. Avec un flotteur de  30 g et une olive 20 g,  réalisez un montage à 2 hameçons Identiques numéro 1 à 4 avec un fil fluorocarbone.

Cela vous améliorera la tenue du crabe .

Ainsi  présenté horizontalement comme sur l’image il facilitera le ferrage.

Pour autant,  gardez un œil constant sur la ligne qui peut à tout moment faire l’objet d’une attaque.

Si vous péchez à proximité d’une chasse de bar, l’appât sera donc un poisson fourrage de préférence similaire à ceux recherchés par le carnassier.

Avec cette technique vous vous sauverez d’une bredouille, ou vous attraperez les plus beaux poissons présents sur la zone!

Et pas forcément des bars! Congres ,daurades royales pagres vieilles ne rechignent pas à goûter ces mets raffinés.

La pêche à la plombée  au vif à soutenir ou en dérive:

La pêche à soutenir en mer est plus technique que celle au flotteur ou bouchon coulissant.

Pour éviter l’emmêlement autour de la ligne il faut descendre rapidement le vif qui sera maintenu par un hameçon Numéro 2/0 loché sous la peau Le nez du vif est maintenu par un hameçon 4/0 sans ardillon prolongé par le poids de 200 g.  Arrivé au fond Après 2 ou 3 secondes de pause on libérera le vif en tirant d’un coup ample pas trop fort .

La manœuvre est plus aisée avec de la tresse en corps de ligne la prise de contact étant plus directe en fonction de la profondeur.

La pêche au vif en mer en dérive:

Là encore le vif fait sensation. On le présentera avec un montage en pater noster à la profondeur voulue en fonction de ce qu’indiquera votre sondeur. Le vif sera simplement accroché par le nez Complété d’un hameçon triple monté sur le dos .Vous pourrez ainsi effectuer un ferrage à la touche sans vous le faire voler .

Tous les poissons, bars maquereaux, gadidés lieus, morues ,même les sparidés seront sensibles en toute saison à ce montage.

La pêche au téléphérique:

Ce n’est pas une pêche de montagne, mais le principe est là. Il faut repérer une zone au sondeur avec un tombant, puis s’amarrer. La ligne sera terminée par un plomb à grappin puis tendue.

il suffira ensuite de piquer un vif sur un bas de ligne d’un mètre puis d’accrocher un émerillon à agrafes à l’autre extrémité et sur le corps de ligne.

 

Le vif pourra circuler sur la ligne tendue. Pour éviter les poissons remontant trop en surface, on fera glisser un petit plomb Catherine (3 à 10 g) sur le fil à partir de la canne. La ligne sera relevée périodiquement pour éviter que certains poissons se calent au fond .

Au ferrage n’oubliez pas de récupérer rapidement le mou de la ligne pour une bonne prise de contact.

Encore plus fort : un montage sans flotteur ni plomb !Bref une ligne libre :

Il vous suffira de faire un montage comme pour la pêche au flotteur. Vous remplacerez le flotteur et le plomb par un petit ballon de baudruche ou un buldo. Votre vif sera libre comme … l’eau. Ce montage fonctionne très bien à l’heure de la pause casse croute laissant vagabonder le vif. Vous risquez de ne pas être tranquilles très longtemps…

6) la pêche du bar au leurre

Nous allons essayer détudier ici les pêches du bar en bateau,avec différents types de leurres rigides: (Les stickbaits ) ou souples shad ou slug (NDLR :Non je ne m’étouffe pas, ce ne sont pas des onomatopées…)

Il s’agira selon les cas de figure de peigner la surface de l’eau ou de » travailler » les différentes hauteurs d’eau.

A ) LES STICKBAITS et leurres rigides  de surface:

Le poids moyen de ces leurres de surface en forme de bâton avoisine les 12 à 20 g. Il faudra donc des cannes de puissance jusqu’à 30 g et des moulinets dans la série 4 /5000 .Si l’on met de la tresse, on complétera le montage par un bas de ligne de 30 cm à 1 m en mono filament fluorocarbone (25 à 45/100).

On recherchera les poissons dans une zone proche des plateaux rocheux de 1 à 5 m de profondeur (voir notre vidéo ici) . Là encore tout se joue dans l’animation du leurre pour être efficace. Le but étant d’imiter la nage d’un poisson blessé ou apeuré. Le mouvement s’effectue en 2 parties il faut alterner un coup de scion, et 1/4 ou 1/2 tour de manivelle en remettant le sillon dans sa position initiale.

Le leurre continue sa trajectoire pendant ce temps. Les mouvements canne/ moulinet sont donc décalés de l’animation du leurre.

Je sais c’est plus facile à dire qu’à faire, J’ai moi-même parfois quelques difficultés à y parvenir. Pour débuter, il est plus facile d’utiliser cette technique en arrivant sur des chasses que vous aurez repérées auparavant (article où trouver les chasses ici).

On peut donc alterner des périodes avec des tirées courtes et rapides et des tirées plus longues et lentes. Vous augmenterez vos chances de réussite en pêchant à plusieurs avec différents leurres…(C.Q.F.D.)

Vous pourrez aussi en été avec cette technique attraper des bonites ou des maquereaux espagnols.

B) Les LEURRES souples :

Là encore, on peut utiliser différentes techniques de pêche en fonction de la situation :présence ou non de chasses de bar ou de proies à proximité du lieu de pêche.

La pêche à la volée :

On la pratique lorsque les bars sont actifs et que les éperlans sardines chinchards lançons et maquereaux circulent entre 2 eaux.

Matériel:

Utilisez des leurres avec  têtes plombées coniques ou planantes de 5 à 30 g ressemblant à ces proies.

Une canne de 1.8 m à 2,20 m ainsi qu’un moulinet série 4000 garni de tresse 12 à 15/100 maximum seront parfaits.

Le bas de ligne sera en fluorocarbone de 20 à 25/100 maximum. Les leurres pourront évoluer à des profondeurs moyennes de plus ou -5 m environ à proximité du bord .

Technique:

Gardez le contact avec le leurre pour pouvoir ferrer à la touche.Les leurres descendent à environ 1M par seconde .

Calculez le temps par rapport à votre profondeur pour garder la banière légèrement détendue et laisser le leurre évoluer en roulant légèrement sur le fond.

Les tractions seront minimales et douces.

C’est très efficace sur des fonds faibles.

Si la mer est un peu agitée ou le courant un peu fort, la tête plombée sera taillée en pointe (10 à 25 g). L’animation est des plus simples, en effectuant des tirées sur 2 m environ ,en abaissant la canne et récupérant doucement le fil.

Animation:

Le leurre effectue les montagnes russes

1 Descente vers le fond

2 Animations alternance de tirées amples et d’à-coups

3 Abaissement de la canne et récupération de la ligne

4 Ferrage

5 Remontée du leurre

La pêche en traction :

Les montages sont plus lourds pour des profondeurs de 10 à 25m. Les leurres utilisés sont des shads de 12 cm en moyenne. On utilise pour le bar une canne de 2,40 m en moyenne.

On pourra faire varier les têtes plombées de 20 à 60 g en fonction de la profondeur. Les moulinets utilisés seront de série 4 à 5000 garnis de tresse 12 à 15/100.L’animation est plus simple, car on effectuera de grandes amplitudes de 2 à 3 m en lançant assez loin à proximité des plateaux rocheux bien sûrs.

 

1 Lancé à distance

2 Descente du leurre jusqu’au fond

3 Tractions de la canne avec amplitude de 2,50 m

4 Récupération de la ligne par 2 ou 3 tours de manivelle en alternance

5 Animer le leurre jusqu’à la surface

La pêche à gratter :

Cette fois, la recherche des bars se fait sur le fond. Cette technique sera plus utilisable en arrière-saison sauf exception.

On recherche une nage planante,naturelle. Cette pêche est plus technique qu’il n’y paraît car les risques d’accrochages sont nombreux.

Le matériel utilisé sera sensiblement le même que précédemment : canne de 2,20 m à 2,40 m moulinet série 4 ou 5000.Les leurres souples utilisés seront montés comme le schéma ci-dessous.

On limitera les risques d’accrochages avec un montage texan. On utilisera des têtes plombées de 1 g par mètre de profondeur, plus s’il y a du courant ou du vent (2 à 3 g).

Monter un bas de ligne en  fluorocarbone de 1 à 2 m de long en 30/100 par exemple. On pêchera de cette façon de 8 à 20 m de profondeur, ce qui correspond à la majorité des situations ici à Saint-Jean-de-Monts.

L’animation se fera en grattant le fond par petits rebonds successifs du leurre ballotté par les éléments…

La pêche en dandine :

Même en mer, on parle de pêche à la dandine comme en rivière.

On peut utiliser toutes sortes de leurres souples pour le bar et toutes les têtes plombées. Personnellement je préfère utiliser une tête conique plus hydrodynamique(20 à30g).

Côté matériel, toujours une canne de 2,20 m à 2,40 m et un moulinet de série 4 à 6000 feront l’affaire .

Le montage se fera avec un leurre souple accompagnés d’un teaser (plume ou petit leurre souple supplémentaire).Montage du teaser ici

L’animation en dandine se fera en continu sur une amplitude proche du fond d’un mètre à 1,50 m.

Si l’on est en présence de chasse le bas de ligne devrait être renforcé en nylon de plus de 50/100 Car on peut tomber sur 2 beaux bars en même temps. (En général un seul bobard vous fera prendre des vessies pour des lanternes. ndlr..

7) La Pêche au filet:

ATTENTION depuis 2020 la législation a évolué .La pêche au filet pour le bar franc ( Dicentrarchus Labrax) n’est plus autorisée . Pour le moment,Seule la pêche à la canne ou à la ligne tenue à la main est autorisée.

Vous pouvez néanmoins le pêcher  à la palangre posée.

Le bar au filet (pas celui de la poissonnerie…) est plutôt une pêche aléatoire.

En effet, on positionne le filet sur une zone où les bars sont supposés passer : une passe entre 2 roches, un haut fond, une zone rocheuse entourée de sable…

En fait rien ne permet de déterminer à l’avance que le poisson va se déplacer comme on le souhaite. Les courants, marée, vagues, vent, lune, soleil sont autant de facteurs qui influent sur l’activité du poisson.

La difficulté dans cette pêche d’attente est d’être positionné au bon endroit au bon moment ! De plus pour éviter de perdre du poisson il est préférable de placer son filet le soir pour le relever le matin.

Ainsi vous aurez le maximum de chances d’avoir un poisson en bon état et encore vivant.

Quelle surprise le matin lorsque vous arrivez sur votre lieu de pêche, et qu’en tirant votre filet un ou 2 bars apparaissent  pris dans les mailles c’est vraiment un moment magique!

On utilise essentiellement 2 types de filet :

a)le filet droit de fond ou entre 2 eaux.

 

filet maillant entre deux eaux

il se compose essentiellement de 3 parties la ralingue du haut flottante, la ralingue du bas plombée et la partie centrale , le filet qui comporte une seule nappe (l’ensemble de mailles)

filet maillant – calé au fond

b) le filet trémail.

il se compose lui de 3 nappes : une nappe centrale et 2 nappes extérieures avec des mailles beaucoup plus grandes.

La dépose du filet se fait de 2 manières :

soit à la dérive sans moteur :

Soit avec le moteur (pour les plus expérimentés)

 

Il faut aussi tenir compte d’éléments comme la couleur de l’eau et sa température.

Les bars ne sont pas actifs lorsque la température de l’eau est trop élevée au-dessus de 18°.

Ils auront plutôt   tendance à se tenir aux frais dans des endroits où on ne les pêchera pas au filet.

J’ai aussi remarqué que lorsque l’on positionne un filet un endroit auquel on croit, le premier jour est très productif, le 2e jour le nombre de poissons est déjà moindre, quant au 3e jour c’est souvent la bredouille…

Etonnant non ? C’est surtout le signe qu’il est temps de changer de crémerie !

Il semble que le poisson s’éduque à très grande vitesse, mais aussi que les conditions qui prévalaient lorsque vous avez posé votre filet ont changé.

Vous pourrez utiliser un filet de 50 m de long  sur 2 m de haut maximum en pêche . La maille utilisée sera au minimum de 50 mm de côté soit 100 mm étirée.

Bien sûr plus la taille de la maille est importante plus vous sélectionnez de beaux poissons.

Cela peut vous éviter par exemple d’ avoir des petits poissons de pris dans le filet et attaqués par les congres vous occasionnant des emmêlages parfois inextricables…

tension trémail travers courant

C) où trouver des filets de pêche?

Vous pourrez trouver des filets tout montés dans les coopératives maritimes mais aussi les réaliser vous-même ou encore trouver des professionnels pour faire le montage adapté aux conditions de pêche locales.

Je vous propose d’ailleurs parmi nos partenaires  l’excellente SARL de l’écluse à Beauvoir sur mer qui vous montera vos filets, selon vos besoins, à un prix raisonnable: lien ici

Lorsque vous démontez votre filet pour faire un nouveau montage, ne jetez pas l’ancienne nappe dans la poubelle des ordures ménagères mais amenez la à la déchetterie de votre commune. C’est un déchet ultime (sic ..!)

Les machines de broyage des ordures ménagères n’aiment pas les mailles des filets et cela bloque la filière (sans jeu de mots…) de recyclage!

Toutes ces techniques ne seraient pas complètes sans un mot sur la pêche à la traîne au bar que vous pourrez retrouver dans la rubrique concernée sur notre site.

En utilisant alternativement la pêche aux leurres, à la plombée, au vif, ou même au filet,ou à la traîne en fonction des saisons et de la météorologie, vous devriez attraper plus facilement ce poisson emblématique tant recherché et si lunatique par moments.

C’est parfois dans ces moments-là qu’on se demande si il en existe encore ! Et pour en attraper le mieux c’est encore d’aller souvent à la pêche car dans les bars, je n’en ai jamais vu même s’il fait le tour des conversations !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Remonter et récupérer son ancre facilement

Comment décrocher facilement une ancre du fond

Voici une méthode simple pour relever sans effort  une ancre du fond .

Ainsi, vous éviterez de vous retrouver amarré « définitivement en essayant de tirer comme des brutes pour lever l’ancre…

Ne vous ruinez pas le dos !La solution existe. On peut l’assimiler à un  montage cassant …sans perdre ancre !

                                                                                                  

Préparation

Préparation de l’ancre

Pour commencer, le poids de la chaine sera supérieur à celui de l’ancre

Accrochez le cordage ou la chaine à l’autre extrémité de l’ancre sur l’oeillet  du bas de l’ancre avec une manille.

montage de l’ancre par l’arrière pour faciliter le décrochage du fond

 

Ensuite, ramenez le long de la tige de l’ancre la chaine.

montage en cigale .la chaine est solidaire de la hampe de l’ancre

De même,attachez la hampe à la chaine 4° et avec un ou 2 colliers plastique . Attachez les comme sur la photo.

montage en cigale terminé 5°

Ce montage est aussi appelé montage ancre en cigale dans d’autres régions…

Préparation de la bouée

Prévoyez une bouée XXL ou A2. Elle doit supporter le poids de l’ancre et celui de la chaine sans couler.

Facilement, vous arrivez à une quinzaine de  kilos pour un petit bateau de 4.5m  par exemple.

Ensuite,fabriquez  un orin avec épissure de chaque côté avec mousqueton à œil inox bien sûr.

Installation de la bouée sur l’ancrage

Cela dit, munissez vous d’un anneau d’ancrage.

Ensuite, placez le sur le cordage en glissant la drisse dans l’anneau.

Puis, fermez l’anneau avec le mousqueton relié à la bouée.

Enfin, lâchez la bouée qui coulisse le long du cordage.

Le mouillage devra avoir été réalisé avec soin en comptant 3 à 5 fois la profondeur en cordage pour un confort optimum.

Manœuvre :

 

Alors, contournez la bouée avec le bateau en arc de cercle en réalisant un grand demi-cercle.

En effet,cela évite de prendre la corde dans le moteur.

Surtout, n’oubliez pas de retirer tout ce qui gêne du côté de la bouée.

Notons que la navigation s’effectue à 2,5 nœuds à l’heure en gardant un angle avec le bateau.

Récupération de l’ancre :

Dès que la corde est tendue vers l’arrière, la bouée s’enfonce dans l’eau.

Ensuite, elle réapparaît en sautillant ce qui signifie que l’ancre est remontée.

Reste alors à récupérer bouée , ancre et anneau en tirant simplement sur le cordage.

Précautions à respecter pour un bon amarrage

Sachez aussi  que ,pour avoir un ancrage efficace il faut respecter certaines proportions entre la longueur du bateau, celle de la chaîne et son diamètre .

De ce fait,le poids de l’ancre a aussi son importance pour bien s’amarrer.

Voici un tableau qui pourra vous aider:

bien s’amarrer en calculant la longueur de la chaîne pour le mouillage

Enfin,préparez vous à lever l’ancre!

A suivre: comment limiter la dérive du bateau avec ancre flottante?

Pêche au maigre en bateau : les techniques

Pas majoritaire chez nos pêcheurs plaisanciers, le maigre   (Argyrosomus) est aussi connu sous le nom de courbine, sciène, corvina ou grogneur ! J’en connais !

                 Pêche du maigre

Généralités:

sa vie

C’est un beau poisson qui mesure entre 50 cm et 1m. On peut trouver des spécimens jusqu’à 2 m et près de 100Kg .On le reconnaît facilement car il grogne quand on l’attrape ! L’intérieur de la bouche est jaune.  Il a une série de points blancs sur les écailles qui débute derrière l’œil jusqu’à la nageoire caudale.




Il revient sur les côtes vendéennes selon les saisons  au réchauffement des eaux (14 à 23°). Il arrive vers mai-juin  vers l’île de Ré et Oléron puis remonte la côte Vendéenne  à partir du mois de juillet. On le retrouve alors dans des profondeurs pas très importantes. Il se nourrit essentiellement de poissons pélagiques  de céphalopodes et aussi occasionnellement de crevettes. Il est particulièrement apprécié pour la finesse de sa chair. Certains même le préfèrent au bar.

Sa pêche :

La pêche du maigre  en Vendée ressemble à s’y méprendre à celle du bar en pêche d’été. C’est vraiment un poisson exceptionnel de par sa taille et sa bagarre. Il avale (croque avec ses dents d’abord), des poissons relativement petits par rapport à sa taille et au bar. On peut le pêcher à la traîne ou à la canne en dandinant. Le plus souvent on tombe dessus par hasard, car il chasse sous les bancs de sardines, d’anchois ou de maquereaux.

On peut aussi l’attraper par mer très calme et chargée sans signe visible à la surface. C’est un prédateur qui a plutôt des mœurs nocturnes.Avis aux lève-tôt.

Techniques de pêche

Deux techniques de pêche en bateau sont réalisables :

1 À la traîne,

Avec leurres souples

On utilise des petits poissons nageurs souples, de 40 à 60g ou des lançons.12 cm est une bonne moyenne.Vous pouvez utiliser la technique avec l’enrouleur de ligne de traîne (voir fabrication treuil enrouleur de ligne de traîne) si vous ne voulez pas trop vous fatiguer.

 

 

La vitesse recommandée du bateau est de l’ordre de 1nœud (traîne lente). Soyez vigilant car il n’est pas rare de tomber sur plusieurs individus en même temps, ce qui peut poser problème vu la taille des spécimens.

Côté matériel : une canne 7 pieds minimum MH à H (voir choix matériel),10/50g ou 20/60g ,un moulinet série 4000 et tresse 1 à 1.2 (16 à 18/100) 4 brins .On pourra renforcer la canne  pour la pêche

Au vif:

pêche à pratiquer avec un plomb lourd 500g au moins ,en traîne lente avec une canne 100/250g et une pince déclencheuse.Complétez le montage avec le bas de ligne Snapper adjustable Rig Hayabusa Ex 304 

Pour la pêche au maigre on prendra le modèle  avec hameçon  octopus 3/0 ou 4/0 avec vif de 15 à 20cm. Avec ce montage très résistant,réglable,en tresse,fluorocarbone et ses hameçons fort de fer vous êtes parés…Orné d’une perle phosphorescente cela facilite le serrage et le coulissage de l’hameçon tracteur. Voilà donc un montage très facile d’utilisation en un instant.

Pensez à attacher la canne avec un leash au bateau , en cas de départ violent!

2  A la dérive :

Si l’on pêche à la canne, trois techniques sont possibles :

    a) A la mitraillette (sabiki)

A l’entrée des estuaires, à proximité des épaves ou des enrochements : Essayez aussi dans les zones à l’abri du courant .Dans les contre courants et sur des dépressions sablo gravillonnées avec un train de plume classique et une cuiller style flashmer. Là, la pêche ressemble à celle du bar. Néanmoins vous risquez d’être gêné par des poissons de taille moyenne comme le maquereau ou le chinchard, les plus gros se trouvant à proximité du fond…

  • b) Au vif :
      • En bateau ,proposez au maigre des bouchées plus importantes. On fait un montage style stewart sur plombée coulissante avec  bas de ligne Snapper adjustable Hayabusa sur lequel on installe un vif. chinchards et maquereaux de petite taille  15 à 20cm environ sont très prisés (voir notre video sur le maigre). Tentez alors plus facilement un gros prédateur à l’affût dans des fonds de 10 à 12m.
    • La méthode est à privilégier à la fin de la marée descendante et au début de la marée montante pendant environ deux heures. Les coefficients seront de préférence faibles voire très faibles, et la mer calme (genre pétole…) Pêchez à l’aplomb du bateau, pour bien sentir les anomalies de la ligne.
    • Pour les vifs, il vous faudra un vivier (installer un vivier sur son bateau..). Les appâts devront correspondre à la saison de pêche : maquereaux, lançons, mulets, éperlans, ou seiches. Autre alternative avec nylon :
  • c) au leurre souple
  • Matériel: canne 7 à 8 pouces  MH à H pour ne pas être gêné. La plage de poids lancé sera de 10/30g à 20/60g .Moulinet 4000 garni de tresse 4 brins 1.2 et bas de ligne fluorocarbone 45/100.Garnissez le tout d’un leurre souple de 12à 15cm !
  • Astuce: un peu d’attractant sur le leurre décidera les maigres méfiants!
  • L’animation peut être minimaliste si vous vous trouvez dans une zone riche en maigres .En dérive avec un gros leurre souple vous pouvez laisser le leurre travailler seul sur porte canne…. Frein réglé à moins de 30% maximum de la résistance de la tresse… Et là ça peut être la surprise de votre vie !
  •  Alain (à gauche)  des pêcheurs de saint Jean de Monts avec un maigre de 45Kg  pour 1,80m… Une journée Mémorable
  • Avec ce type de poisson, la bagarre peut s’éterniser,pensez à suivre le poisson au moteur si la résistance est particulièrement forte.Comptez en général 1minute de lutte par kilogramme de poisson !Parfois 10 minutes sont nécessaires pour le décoller du fond.Soyez patients!
    • d) Le mort manié :
    • Technique bien connue des pêcheurs de sandres en rivière, elle peut être redoutable même en mer, surtout pour les grosses pièces comme le maigre ! Cette méthode est d’autant plus utile si vous n’avez pas de vif sous la main. Il faut trouver ou fabriquer une monture mort manié type DRACHKOVITCH.
    • Soyez attentif avec cette technique qui s’apparente par certains côtés à la pêche aux leurres. Vous devrez en permanence garder le contact avec la monture afin de ressentir la moindre touche qui peut parfois tarder. Il faut faire corps avec la ligne (corps de ligne) ! L’animation doit se faire en imitant la nage d’un poisson blessé qui rebondit sur le fond. Vous pouvez aussi si cela ne donne rien essayer le grattouillis (poisson agonisant sur le fond pris de convulsions… sic !) Mortel… sans jeu de mots. Cela vous permettra de couvrir une grande surface, la mer étant particulièrement vaste…
    •                                                                3) Astuces:

  • N’oubliez pas pour les gros poissons comme celui-là, que le silence est de rigueur (silence on tourne… la manivelle)…

  • Pas de plomb qui cogne contre la coque, les bruits étant amplifiés dans l’eau. J’en profite pour préciser que la moquette verte de mon bateau n’est pas pour faire joli, ni pour se rouler dessus ; c’est vous l’aurez compris pour limiter le bruit.

     Inutile de vous rappeler que le frein devra être correctement réglé, sous peine de décrochage ou de casse .

                                    4) La touche:

  • Si vous avez la chance de toucher la grosse pièce, le combat risque d’être d’anthologie .(les copains  savent de quoi je parle). La touche peut être violente comme si vous aviez accroché la bonde de la baignoire…(. Le démarrage est sport avec 20 à 40 m de fil en moins sur la bobine, en quelques instants et un moulinet qui couine.Ne pas trop serrer le frein au départ est essentiel! Attention aux coup de tête après le premier rush.

  • Gardez le contact pour reprendre mètre après mètre. Inutile vous presser, on vous attendra à la maison! Maintenez la pression constamment et régulièrement avec une canne à 90° tout en gardant de la souplesse pour contrer les rushs et les coups de nez.

  • Gardez votre sang-froid. Je sais c’est facile à dire d’un fauteuil… Si vous n’y prenez pas garde le poisson reprendra des forces et vous embarquera tout, avec vos souvenirs pour les longues soirées au coin du feu…(Ah,il faisait + de10kg !T’as des photos? Non il s’est décroché, l’épuisette était trop petite…Arff! arff!).

  •                   5) Quelques images de pêche:

  • On vous a quand même sorti une vidéo pour montrer ce que cela peut donner quand on pêche le maigre:

  •                                                                                       

    La mise au sec peut être aussi délicate, l’épuisette.. !? Il est peut-être préférable de gaffer le poisson ou de l’attraper à la main (avec une bonne poigne ) si vous souhaitez le garder!!!

  • Avec tous ces bons conseils, si vous prenez un beau maigre dans la région, je serais heureux de faire paraître les photos que vous voudrez bien me faire parvenir afin d’illustrer notre site avec ce beau poisson trophée…
  •  il ne rentrait pas dans l’épuisette celui là ..il a fallu le monter à la main…